Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Emmanuel Macron dans le pétrin : Son pass sanitaire a fuité sur la toile

Publié par Brandon Clouchoux le 21 Sep 2021 à 18:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les réseaux sociaux abritent désormais le pass sanitaire d’Emmanuel Macron. Le président de la République met pour responsable « la négligence ou la malveillance de professionnels de santé » .

Le pass sanitaire d’Emmanuel Macron fuité

Vous l’avez sans doute aperçu : le QR code du pass sanitaire d’Emmanuel Macron est visible sur les réseaux sociaux – Twitter et Snapchat, notamment -. Le même souci est arrivé dernièrement au Premier ministre, Jean Castex. D’après l’entourage du président de la République au journal FranceInfo, « des dispositions ont été prises » ce mardi 21 septembre 2021.

Ironie du sort, après la dernière fuite, la vigilance aurait dû être accrue, mais « la négligence ou la malveillance de plusieurs professionnels de santé » serait responsable de cette malheureuse fuite en ligne de ce pass sanitaire. L’Elysée dénonce de plus « une faute déontologique » .

Les professionnels de santé sont donc « sous surveillance » de la Caisse nationale d’assurance puisqu’elle a saisi le Conseil national de l’ordre des médecins afin d’encourir à des éventuelles sanctions – pour les personnes à l’origine de cette fuite -.

>>> À lire aussi : Pass sanitaire : une prolongation déjà envisagée ?

Les risques de cette fraude

Le QR code n’est pas le seul problème. La date de naissance du président est également visible : le 21 décembre 1977. Le choix de son vaccin est également visible sur ce dernier : Pfizer/BioNTech, le 13 juillet 2021.

D’après des informations du journal Mediapart, Emmanuel Macron s’est fait vacciner le 31 mai dernier, mais la vaccination n’a été prise en compte qu’un mois et demi après à cause d’une « erreur » dans la transmission des données, l’Elysée.

La fuite de ces données relève d’éventuelles fraudes. Notons également, qu’utiliser le pass sanitaire d’un tiers est puni d’une amende de 750 euros, forfaitisée à 135 euros si elle est réglée rapidement. Une seconde fois, la verbalisation atteint 1 500 euros.

>>> À lire aussi : Fin du pass sanitaire : Ces départements qui pourraient être concernés

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.