Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Photos

Des tombes magnifiques dignes d’entrer dans un musée !

Publié par Mahura le 10 Mai 2014 à 13:48
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Non, un cimetière n’est pas forcément un lieu complètement sinistre et lugubre dans lequel on doit à tout prix éviter de mettre les pieds ! Grâce au sens artistique, et aussi au sens de l’humour de certains proches de défunts, et de certains défunts eux-même, les cimetière parisiens regorgent de fabuleux trésors. Et si tout le monde avait une dernière demeure décorée au gré de sa personnalité ? Cela rendrait peut-être ces lieux plus agréables et l’idée de la mort moins repoussante… Découvrez les plus beaux trésors que recèlent les cimetières de Montmartre et du Père Lachaise à Paris.

La suite après cette publicité

Nijinsky, Petrouchka grimace

C’est au cimetière de Montmartre que repose le célèbre chorégraphe russe Vatslav Fomitch Nijinski (1889-1950). Provocateur, schizophrène et homosexuel, de son vivant cette légende de la danse était un être aussi complexe que fascinant. Sur sa tombe est assis un personnage le représentant dans sa dualité : le clown triste Petrouchka. Personnage qu’il interpréta dans le ballet du même nom.2-Large

La suite après cette vidéo

« Le Centaure » César Baldaccini

La tombe de l’artiste César Baldaccini, qui se trouve aux cimetière de Montparnasse est à jamais gardée par le « Centaure », une réplique miniature de l’une de ses oeuvres sculptée en hommage à Picasso.

artistgraves08

Le chat de Ricardo

“A Ricardo, qui est mort trop tôt beau, jeune et aimé”. C’est ce que l’on peut lire sous cette statut érigée par l’artiste Niki de Saint-Phalle qui l’a construite en hommage à son défunt assistant et ami Ricardo Menon.

La suite après cette publicité
1989_chat_de_ricardo_ncaf_01_600x900

Victor Noir, Don Juan post-mortem

Voici un hommage pour le moins hors du commun ! Yvan Salmon alias Victor Noir, est décédé à l’âge de 21 ans. Ce jeune journaliste pour La Marseillaise a été tué par un parent de Napoléon III un crime qui avait alors indigné la population et renforcé son hostilité à l’égard du Second Empire. Cette sculpture représente en détail son corps tel qu’il a été retrouvé, après le duel, c’est à dire avec un trou dans la poitrine, et… Une érection post-mortem à laquelle se frottent régulièrement les passantes pour devenir plus fertile, voir améliorer leurs performances ! C’est pour cette raison que l’entre jambe de ce pauvre monsieur est si détériorée. Et il n’y a pas qu’à ses bijoux de familles que les femmes s’en prennent, sa bouche a, elle aussi été allègrement dégradée.

c-Custom

Le « Flying Demon Angel » d’Oscar Wilde

Victor Noir n’est pas le seul habitant du Père Lachaise à avoir eu du mal à préserver ses bijoux de famille. Le prétentieux sphinx d’Oscar Wilde à lui aussi subit quelques dégats puisqu’il a été castré par un(e) de vandal(e) venu(e)sd’outre-manche. Était-ce l’oeuvre d’une groupie excessive ? D’un vilain jaloux ? L’histoire ne le dit pas, mais suite à cet acte de barbarie, et aussi pour éviter que les lectrices amoureuses ne continuent à couvrir le Sphinx de baisers, la famille d’Oscar Wilde a demandé à ce qu’une vitre soit apposée contre la pierre afin de protéger l’oeuvre. Le sphinx a également eu droit à une restauration ainsi qu’à un nouveau phallus cette fois-ci en argent. Pas mal comme compensation !

oscar_wilde

Siné, Un doigt d’honneur fait à la mort !

Le caricaturiste Siné, ex-dessinateur de Charlie Hebdo est encore bien vivant, mais il a déjà soigneusement préparé son dernier pied de nez ! Cet espèce de cactus ressemblant assez à un doigt d’honneur est directement adressé à la mort elle-même. Mais le plus amusant, c’est la pierre tombale sur lequel ce dernier est dressé, car on peut y lire ces mots : « Mourir ? Plutôt crever ! ». Sacré Siné, quel comique…

La suite après cette publicité
JEUDI31OCTOBREuntitled

Suite page 2