Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Attention, certaines positions sexuelles sont dangereuses pour le pénis, voici lesquelles éviter !

Publié par Nicolas F le 22 Sep 2017 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Attention messieurs à vouloir trop en faire. Certaines positions sexuelles ne sont pas faites pour tout le monde. Personne n’est à l’abris d’une fracture du pénis, un accident extrêmement douloureux et qui peut avoir de lourdes conséquences sur votre vie sexuelle future. Voici les positions dangereuses qu’il faudrait peut-être éviter, à moins d’être un expert.

 

Faire l’amour n’est pas une performance

La fracture du pénis, n’est pas une fracture d’un os, puisque le pénis n’en comprend pas. Mais il s’agit d’un déchirement des corps caverneux, qui agissent comme une éponge et se gorgent de sang lors de l’érection. Certaines positions un peu trop sportives peuvent abîmer le pénis, mais il y a également quelques positions assez fréquentes qui peuvent provoquer une déchirure, alors faites l’amour mais tout en faisant attention à ne pas forcer !

(HuffingtonPost)

Voici les positions sexuelles dangereuses

Des scientifiques ont étudié le cas de 90 hommes de 18 à 66 ans qui ont déjà tous souffert d’une fracture du pénis. Grâce à leur témoignage, ils ont pu établir une liste des positions sexuelles les plus dangereuses. En haut du classement, il y a la levrette. En réalité, 41% des hommes qui ont déjà eu un accident, pratiquaient cette position. La deuxième place du classement ne va pas vous rassurer, car il s’agit de la position classique du missionnaire. À la troisième place, les scientifiques ont déclaré que la position de la « cowgirl » était également dangereuse. Dans cette position, la femme est à califourchon sur son partenaire qui est couché sur le dos.

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail