Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : une nouvelle séquelle physique qui inquiète

Publié par Claire JONNIER le 03 Déc 2020 à 14:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Très rapidement, la communauté scientifique du monde entier s’est rendu compte que le covid-19 n’était pas sans conséquence. Au contraire, il semblerait que ce soit un virus extrêmement lourd qui provoque de nombreuses séquelles physiques. Et récemment, c’est une nouvelle trouvaille qui inquiète encore plus des médecins.

La suite après cette publicité

Les séquelles du covid-19

La suite après cette vidéo

Maintenant que cela fait plusieurs mois que nous vivons avec le covid-19, nous sommes habitués à reconnaître les symptômes. Mais qu’en est-il des séquelles ? Car visiblement, le virus aurait pas mal d’effets secondaires sur le physique, mais également, sur le psychique. Concernant ce dernier point, il est apparu que chez les plus jeunes diagnostiqués, beaucoup sortiraient de cette maladie en souffrant de stress post-traumatique, d’anxiété ou encore, de dépression.

D’un point de vue strictement physique, les conséquences ne sont pas forcément plus joyeuses ! Dans la majeure partie des cas, ce sont les poumons qui sont fréquemment atteints avec une fibrose pulmonaire qui s’installait sur plusieurs mois. On note aussi pas mal d’atteintes cardiaques ainsi que les atteintes rénales pouvant aller jusqu’à l’insuffisance. Enfin, on note aussi une atteinte au niveau cérébral avec une fatigue accrue, des pertes de mémoire ou encore, des douleurs aux niveaux articulaires et musculaires.

La suite après cette publicité
covid-19-une-nouvelle-sequelle-physique-qui-inquiete

 

Une nouvelle découverte qui inquiète

Et comme si les séquelles du covid-19 n’étaient pas déjà assez lourdes, il semblerait qu’une biologiste de l’université américaine de George-Mason ait fait une nouvelle découverte. En effet, en se penchant sur tout un groupe de patients non hospitalisés, elle s’est rendu compte que la plupart d’entre eux souffrent de pathologies bien spécifiques.

La suite après cette publicité

Stéatose hépatique, dégénérescence graisseuse du tissu pancréatique… Des diagnostics qui sont généralement posés pour les personnes âgées de 60 ans alors que la majorité du groupe test n’avait que 40 ans ! « Je dirais que le coronavirus accélère notre vieillissement. Il récupère des ressources du corps » déclare Ancha Baranova. Décidément, il est grand temps que ça s’arrête !

>> À lire aussi : Une troisième vague après Noël ? Cette inquiétude qui monte !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.