Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Un chanteur s’injecte un produit dans son pénis pour améliorer ses performances et reste 2 semaines avec une érection

Publié par Nicolas F le 17 Août 2019 à 14:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Danny Polaris, un chanteur et auteur gallois vivant à Berlin, s’est injecté un produit dans son pénis durant un rencard avec un infirmer, dans le but d’améliorer ses performances au lit. Le produit a très mal réagi mais au lieu de consulter un médecin, il a fait la fête le lendemain, malgré la douleur. Son état continuant à empirer, il a fini par se rendre à l’hôpital. Après près de deux semaines d’érection, son priapisme n’est toujours pas résolu. Il est à deux doigts de  perdre son pénis.

Publicité

> À lire aussi : Le priapisme c’est quoi ? Quand trop d’érection tue l’érection !

Lors d’un rencard avec un infirmier, il se fait injecter un produit dans son pénis

Publicité

Danny Polaris avait un rencard avec un infirmier et ne voulait absolument pas rater son coup. L’infirmier semblait s’y connaitre et lui a proposé une nouvelle expérience pour le rendre encore plus performant. « Il a fini par m’injecter un produit dans ma b**e qui améliore l’érection », explique Danny sans détour. « Je me suis dit « Pourquoi pas, qu’est-ce qui pourrait mal se passer ? ». Mais c’était l’une des pires décisions de ma vie ». La suite est simple, il a souffert de priapisme sévère. Cette condition peut s’avérer grave car si le pénis reste trop longtemps (plusieurs jours) en état d’érection, des dommages sont à craindre dans les tissus. Le produit injecté par son amant était de l’alprostadil. Le cocktail de médicaments n’a pas amélioré les choses. Danny Polaris suit un traitement quotidien contre le VIH et il avait déjà pris du Viagra plus tôt dans la soirée pour assurer son coup.

> À lire aussi : Un homme est resté en érection pendant 9 jours à cause d’un… accident de mobylette !

Il est sorti avec une housse isotherme autour du pénis

Publicité

Après cette soirée où il n’a pas perdu son érection une seule minute, il ne s’est pas inquiété plus que ça et il ne voulait surtout pas manquer la Gay Pride organisé à Berlin le lendemain. Il part donc faire la fête avec une housse isotherme pour congeler les bouteilles qu’il enfile autour de son pénis en érection. À la fin de sa journée, il n’a toujours pas perdu de sa vigueur et son sexe l’empêche d’uriner et devient très douloureux. Il se rend à l’hôpital où les médecins tentent immédiatement de sauver son pénis en enfonçant une aiguille en plastique de 20 centimètres dans son urètre. Pour drainer le sang, ils ont relié une veine de sa jambe à son pénis. Au bout d’une dizaine de jours, il est toujours à l’hôpital…

> À lire aussi : Le premier maillot de bain étudié pour camoufler les érections incontrôlées à la piscine et à la plage

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Danny Polaris a dû se faire opérer pour stopper son érection

Publicité

Le jeune homme se rend enfin compte de sa bêtise et s’en veut beaucoup. Une fois tous l’effet des médicaments passés et l’excitation retombée, il craint maintenant ne plus jamais pouvoir avoir d’érection. « Je ne sais pas encore ce que ça va me couter pour que mon pénis refonctionne. Le sexe est très important pour moi. Je suis un écrivain de c*l. Je suis un auteur érotique, j’écris des nouvelles érotiques et j’en corrige. J’ai besoin de toute l’aide possible ». Pour ceux qui en douteraient encore, il a conseil à donner : « Soyez prudents avec le Viagra et ne laissez personne s’approcher de votre b**e avec des seringues, parce que ça ne vaut pas la peine ». Danny a lancé une page GoFundMe, faisant appel à la générosité des internautes qui voudrait l’aider financièrement à couvrir ses frais médicaux. Sur les 5000 € demandés, il n’a reçu que 534 €.

> À lire aussi : En prenant une surdose de viagra, cet homme ne s’imaginait pas qu’il allait vivre un tel enfer…

Crédits : Instagram/dannypolaris