Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Israël : malgré 40% de la population vaccinée, l’épidémie repart encore à la hausse…

Publié par Manon CAPELLE le 26 Juin 2021 à 11:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Israël, près de 40% des nouveaux contaminés sont des personnes vaccinées. Sachant que la majeure partie des vaccinations ont-été faites avec le vaccin Pfizer, les premières questions se posent quant à son efficacité avérée… ou non.

La suite après cette publicité
israel contaminations personnes vaccinees vaccin pfizer

>>> À lire aussi : Israël : en direct à la télévision, un Arabe se fait tabasser par des militants d’extrême-droite (vidéo)

En Israël, 40% des nouveaux contaminés sont des personnes vaccinées

La suite après cette vidéo

D’après les derniers chiffres recensés ce jeudi 24 juin, plus de la moitié de la population en Israël est vaccinée avec le vaccin Pfizer. Cependant, les autorités ont remarqué un retour de la pandémie. Cela est notamment dû à l’arrivée du variant indien, aussi appelé variant Delta.

La suite après cette publicité

Ce mercredi 23 juin, l’Israël a annoncé que le pays avait décidé de décaler la date de réouverture de son territoire. L’État a annoncé cette nouvelle en justifiant que cela été fait « en raison d’inquiétudes concernant la propagation possible du variant Delta ». De nombreux détracteurs du vaccin ont alors voulu montrer leur inefficacité. Florian Philippot a même évoqué que le nombre de contaminations était en hausse, avec « 40% de vaccinés » !

>>> À lire aussi : Bars et restaurants ouverts en Israël : la vie a repris son cours normal !

Le vaccin sert à empêcher les formes graves du virus

La suite après cette publicité

En Israël, les autorités admettent qu’il y a une très légère reprise de l’épidémie sur le territoire. Comme le confirme le professeur Gabi Barbash : « 40% des nouveaux cas sont des personnes vaccinées ».

Toutefois, cette légère hausse ne démontre pas l’inefficacité du vaccin. En effet, l’objectif principal du vaccin est d’empêcher les formes graves, les hospitalisations ainsi que les décès. Depuis le mois de mars, le pays vit quasiment normalement avec des hospitalisations en baisse constante. Il en va de même pour les décès. Depuis plus de deux mois, il n’y a presque plus aucune victime du Covid-19. Entre zéro et deux décès par jour sont recensés, jamais plus.

Le vaccin n’empêche donc pas la contamination, ni la transmission. De plus, plusieurs études ont montré que le nombre de personnes vaccinées et contaminées est moins élevé que prévu.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Espoir : la campagne de vaccination en Israël porterait déjà ses fruits !

Source : LCI

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.