Droits au chômage : ce qui va changer pour les chômeurs au 1er avril 2020

Publié par Manon le 27 Fév 2020

En novembre dernier, plusieurs annonces venaient diminuer les droits des chômeurs et précaires en matière d’assurance chômage. Pour ce 1er avril 2020, le mode de calcul des allocations chômage va être changé et les conséquences vont être lourdes. 

allocations chômage

>>> À lire aussi : Quels sont les 10 smartphones les plus vendus au monde en 2019 ?

Le calcul du salaire journalier de référence va changer pour les allocations chômage

Au 1er avril prochain, le calcul du salaire journalier de référence (SJR) va évoluer. En effet, ce calcul est la base du calcul des allocations chômage. Vous pouvez le calculer en divisant la somme des salaires bruts perçus par le nombre de jours travaillés.

À compter de ce 1er avril, tous les jours compteront, même ceux qui ne sont pas travaillés. Aussi, les périodes d’inactivité seront prises en compte, à l’exception des jours de congés maternité, accident du travail et accident maladie de plus de 15 jours.

Cette réforme s’appliquera pour toutes les personnes qui ont ouvert des droits à partir du 1er avril. Pour celles ayant ouvert des droits avant, le montant de l’allocation en changement pas, et cela sera effectif jusqu’à l’épuisement des droits.

>>> À lire aussi : Consommer de la viande sans tuer des animaux pourrait être possible !

Certains travailleurs vont être lourdement pénalisés

Si ce changement n’aura pas d’impacts pour les personnes qui travaillent de manière continue, il va être lourd de conséquences pour celles travaillant de manière hachée. Et c’est le cas d’un grand nombre de personnes en France. En effet, il y a officiellement 6 millions de chômeurs pour 300 000 offres dites vacantes.

Les plus précaires seront donc les premiers touchés par cette réforme. Même s’ils devraient voir une augmentation de la durée de leurs droits, le montant de leur allocation mensuelle devrait nettement diminuer. Et cela est dû à la prise en compte des jours non travaillés. Ainsi, toucher moins mais plus longtemps. Pourtant, c’est au quotidien que cette baisse va se faire ressentir.

médiapart - droits au chômage

Source : Médiapart

>>> À lire aussi : Coronavirus : un scientifique estime que « 40% à 70% de l’humanité sera infectée » dans 1 an !

0