Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Des masques destinés à l’Italie ont été détournés… les coupables sont connus

Publié par Manon CAPELLE le 22 Mar 2020 à 21:33

Après une enquête, la République tchèque a admis avoir malencontreusement détourné une cargaison de masques destinés à l’Italie. La Chine avait fait un don à l’Italie, l’un des pays foyers de l’épidémie. Toutefois, le chargement ne rejoindra jamais le territoire italien.

république tchèque masques italie

>>> À lire aussi : En plein Coronavirus, une américaine testée positive doit payer 35 000 dollars

Près de 680 000 masques avaient été envoyés de la Chine à l’Italie

L’Italie est rapidement devenu l’un des principaux foyers de l’épidémie de coronavirus. Afin d’endiguer le Covid-19, la Chine avait envoyé à l’Italie près de 680 000 masques de protection, ainsi que des respirateurs.  

Selon le quotidien italien La Repubblica, ces masques auraient été récupérés par la République tchèque. C’est ce qu’a indiqué le chercheur tchèque Lukas Lev Cervinka. Il était le premier à jouer un rôle de dénonciateur de ce détournement.

Mardi dernier, la République tchèque annonçait avoir saisi une importante quantité de matériel à des entreprises. Elles auraient tenté de spéculer les coûts des masques. Aussi, le New Straits Times dévoilait que les autorités avaient saisi près de 700 000 masques. Cependant, la provenance de la cargaison n’était pas clairement expliquée. 

>>> À lire aussi : Confinement : tondeuses, perceuses et activités bruyantes sont désormais interdites en journée !

La République tchèque admet avoir détourné ces masques

En effet, après une enquête, les autorités ont admis que ces masques provenaient de la cargaison de La Croix-Rouge de la province du Zhejiang envoyée à l’Italie. Toutefois, ils n’ont pas précisé comment le chargement s’était retrouvé sur le sol tchèque.

« Le ministère de l’Intérieur a regretté ce malentendu et est en train de discuter avec la province du Zhejiang pour résoudre le problème », assure le communiqué signé du vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Jan Hamacek.

Aussi, le texte constate : « Les agents des douanes de Lovosice ont saisi des centaines de milliers de masques, malheureusement, l’enquête suivante a révélé qu’une petite partie d’entre eux était un don de la Chine à l’Italie. » Tous les masques avaient déjà été distribués aux hôpitaux tchèques.

>>> À lire aussi : Coronavirus : il a réussi à convaincre des personnes de lui donner de la nourriture d’une façon… peu recommandée ! (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.