Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Alors que leur chatte a disparu, cette famille découvre une scène d’horreur à deux pas de chez elle (vidéo)

Publié par Marion Ristor le 31 Juil 2021 à 14:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une disparition inquiétante

La famille Solon habite à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, dans le Loiret. Elle possède trois chats, dont Chipie, une femelle qui a pour coutume d’errer non loin de la maison. Mais un soir, Chipie ne rentre pas à la maison, comme elle a pourtant l’habitude de faire. Une absence qui inquiète les Solon. « Ces deux petites chattes, que nous avons fait stériliser, ont l’habitude de se balader la journée dans les champs de maraîchage qui sont à côté. Elles viennent manger et rentrent le soir. Il suffit de les appeler pour qu’elles reviennent », explique le propriétaire de la chatte à La République du Centre.

Un acte barbare gratuit

C’est un dimanche matin que le maître du félin va faire une effroyable découverte. Alors qu’il est allé courir près d »un « vieux hangar » connu de ses animaux, il découvre une silhouette pendant sur la clôture d’un chantier. C’est le cadavre de Chipie. « Elle était accrochée avec un fil en nylon que les ouvriers ont utilisé sur place pour aligner les poteaux », raconte Nicolas Solon. Pour le maître, il s’agit d’un acte criminel volontaire. « On a fait deux tours autour de son cou avec. » Mais alors qui a tué Chipie ? Et surtout, pourquoi l’a-t-on tuée ainsi ? Autant de questions restées sans réponse pour la famille Solon : « Même s’ils se baladaient, on n’a jamais eu de réflexions sur nos chats. On ne peut pas croire que ce soit un voisin : on les connaît tous très bien, et d’ailleurs ils ont presque tous des chats. » La famille a porté plainte au Commissariat d’Orléans pour trouver l’auteur de cet acte barbare.

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail