Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Le Dalaï lama auteur d’une nouvelle réflexion sexiste qui ne passe pas !

Publié par La Rédaction le 26 Sep 2015 à 10:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La suite après cette publicité

Le mot femme, « kiemen » en tibétain signifie, naissance inférieure. Et les charmantes traditions du pays interdisaient aux femmes de porter le regard au-dessus de la hauteur des genoux d’un homme en face d’elle. Le Dalaï lama, auteur d’un certain nombre de déclarations surprenantes sur les handicapés, sexistes ou homophobes, semble être le digne héritier de ces coutumes, et semble perpétuer des clichés qui ont le vie dure.

 

La suite après cette publicité

Le chef spirituel des tibétains avait déjà en 2009 souhaité que les femmes, au lieu de penser au féminisme qu’il n’aime guère, s’inspirent « des infirmières et des mères » pour « créer et diriger un monde plus compatissant ». Il vient de récidiver dans une interview à la BBC en déclarant à propos d’une éventuelle remplaçante pour lui succéder : « Elle devra avoir un visage très séduisant, sinon ça ne servira pas à grand-chose… ». Et ce même s’il s’est auto-proclamé féministe en 2009, déclarant agir pour le droit des femmes.

 

Quand, après la mort du saint homme, les moines bouddhistes et les plénipotentiaires du gouvernement tibétain chercheront des signes de sa réincarnation chez un nouveau-né, devront-ils aussi s’interroger sur le potentiel charme du nourrisson ?

La suite après cette publicité
le-dalai-lama-772715_w1020h450c1cx1602cy928

 

5123515_dalai-lama_545x460_autocrop

Découvrez aussi : à 11 ans, elle refuse le mariage forcé