Un acrobate idiot grimpe sur une œuvre évaluée à 560 000 €, et elle se casse !

Publié par Nicolas F le 12 Oct 2018

Quand on dit que l’art contemporain n’est pas accessible à tout le monde, on parle ici en termes de sensibilités. Pour Hunter Macdonald, il faudrait peut-être préciser que l’art contemporain n’est pas accessible… tout court. Dans le sens où l’accès devrait lui être interdit. Une sculpture réputée, située sur la jetée du port de Wellington a été cassée par Hunter Macdonald qui a eu la bêtise de lui grimper dessus. La sculpture évaluée à 560 000 euros a cédé sous son poids ! Regardez la vidéo de l’incident.

 

Encouragé par le public, l’acrobate fait le show

Water Whirler est une œuvre célèbre de l’artiste Len Lye, qui se trouve au bord de la jetée du port de Wellington, en Nouvelle-Zélande. Cette sculpture fonctionne comme une fontaine, grâce est une tige métallique pivotante de plusieurs mètres de hauteur, dans laquelle circule de l’eau. L’eau s’échappe par des valves situées le long de la tige semi-rigide qui pivote et provoque des ondes grâce à sa souplesse. Une chorégraphie de 10 minutes programmée par ordinateur se déclenche à des heures précises tous les jours. La sculpture était en réparation depuis un an et était sur le point d’être remise en marche dans les jours à venir. Des subsides d’environ 112 000 euros (200 000 dollars néo-zélandais) avaient été débloqués pour la rénovation.

 

La sculpture venait d’être rénovée

Mais c’était sans compter sur la présence de Hunter Macdonald, un acrobate qui aime attirer l’attention. Il s’est exprimé à TV NZ : « J’ai commencé à faire quelques enchainements de gymnastique et une chose en a entrainé une autre. J’ai commencé à attirer un peu de public et je me suis mis à tester les limites de cette sculpture métallique. C’était mon jour de congé, je m’ennuyais, il faisait beau. » La forme particulière de la sculpture lui a donné une idée. « Sur la tige, il y a comme des piques qui donne l’impression d’échelons et d’échelle, alors j’ai grimpé ». Comme la sculpture est semi-rigide afin de se plier, elle a fléchi sous son poids. Mais il a continué à avancer jusqu’à ce que le fléchissement atteigne un point extrême et que la tige craque. Hunter s’est retrouvé à l’eau et la sculpture est complètement détruite.

 

L’œuvre d’art plie et cède sous son poids

La sculpture vaut 170 000 euros, en coût matériel. Par contre, depuis son achat par la ville de Wellington, capitale de la Nouvelle-Zélande, et au vu du coût des rénovations, elle a été évaluée à environ 560 000 euros (1 million de dollars néo-zélandais). Hunter reproche aujourd’hui au public présent de l’avoir encouragé, ce qui l’a motivé à continuer. « Avec les gens qui regardaient, j’ai ressenti le besoin de leur donner ce dont ils avaient envie ». L’assistant personnel, aujourd’hui directeur de la fondation de l’artiste décédé Len Lye, a exprimé sa tristesse et la peine qu’aurait ressenti l’artiste face à une telle idiotie. La ville de Wellington a déjà engagé des poursuites avec son assureur mais la partie ne semble pas gagné au vu de la difficulté d’évaluer la valeur commerciale de l’œuvre. Quant au jeune acrobate, il a dû être hospitalisé pour des blessures à la tête.

sculpture œuvre casse

Crédits : Storyful, Will Palmer, stuff.co.nz, YouTube/Martyn Hall, YouTube/Ivan Kurnosov

En savoir plus sur : - - - -

 
0