Compteur Linky : le groupe Enedis fait une déclaration qui rend furieux les opposants au compteur vert !

Suite aux récentes polémiques qui entourent le compteur Linky pour la protection des données, le groupe Enedis a décidé de réagir. C’est ainsi que ce mardi 25 février, il publie un communiqué qui se veut rassurant et qui assure que le déploiement « se déroule dans de bonnes conditions. »

>> À lire aussi : Son compteur Linky estime sa facture à 14 000 euros alors qu’il vit dans un 40m2 !

Compteur Linky : une polémique qui fait rage

Dans sa volonté de changer tous les compteurs de France par un compteur Linky, Enedis a quelque peu sous-estimé la réaction de certains Français. Car rapidement, la question qui se pose, c’est celle de la protection des données. D’ailleurs, la Cnil avait mis en demeure le groupe ainsi qu’EDF début février pour qu’ils se mettent en conformité vis-à-vis de la collecte des informations personnelles des consommateurs. Évidemment, la réponse ne se fait pas attendre, assurant que l’entreprise « respectait strictement les recommandations de la Cnil en matière de protection des données. »

Quant à l’autre polémique qui fait rage, c’est celle des ondes électromagnétiques que pourrait générer le compteur. Là encore, le groupe balaye les critiques en expliquant que « le nouveau compteur ne générait pas plus d’ondes qu’une ampoule électrique d’après l’ANFR. » D’ailleurs, ce mardi 25 février, un communiqué rédigé par l’entreprise elle-même se veut rassurant concernant l’installation du compteur sur tout le territoire.

>> À lire aussi : Le compteur Linky une fois de plus épinglé : cette révélation qui va rendre furieux les foyers équipés du fameux compteur vert

Un communiqué rassurant

Ce 25 février 2019, Enedis rédige un communiqué qui se veut rassurant au sujet de l’installation du compteur Linky. Il faut dire que récemment, elle fait face à une annonce possible d’une action en justice rédigée par des avocats toulousains. En ligne, ils proposent aux personnes qui refusent cette installation d’engager une procédure collective « pour le prix d’un café par semaine. » Alors, face à cela, le groupe assure que le déploiement « se déroule dans de bonnes conditions » sur tout le territoire.

Par ailleurs, « 90% des clients se disent satisfaits de l’installation de Linky. Cette action lancée par des avocats ne nous semble pas refléter la réalité de ce que vivent au quotidien nos clients et nos équipes sur le terrain » ce qui vient « contester formellement les affirmations relayées par [des] avocats. » Par ailleurs, ils terminent en expliquant que « son installation, qui se fait dans le respect total de la propriété privée, ne peut relever d’un choix personnel dans la mesure où la loi est claire sur le caractère obligatoire du déploiement. »

Les Anti-Linky devant la justice

En savoir plus sur : -

Publié par Claire le 26 Fév 2020
0