Une hackeuse pro explique ce qu’on devrait absolument ne jamais faire sur internet !

Pour le HuffPost, Stephanie Carruthers, une (bonne) hackeuse, a donné des conseils très avisés pour éviter le piratage ! De quoi faire une bonne piqûre de rappel !

Une hackeuse professionnelle

Pas de panique ! Il s’agit d’une gentille hackeuse, c’est à dire que Snow (son pseudonyme) est une white hat. Elle est employée pour montrer les failles d’un système : elle entre dans des structures pour prouver à ses clients la vulnérabilité de leur site. Ensuite, ils peuvent tout mettre en œuvre pour éviter qu’un méchant hacker n’entre dans leur système.

 

Les publications qui peuvent être hackées

Snow explique qu’il y a des situations dans lesquelles, sur Internet, les gens se mettent en danger sans s’en rendre compte. Et elle donne des exemples.

 

Prenons le cas d’une voiture que vous photographiez. La plaque peut être facilement identifiable. De même, tout heureux d’avoir leur permis, certains jeunes conducteurs postent leur sésame en photo. Toutes les informations y sont disponibles !

 

Autre exemple : les nouveaux propriétaires, excités d’avoir enfin les clefs de leur nouveau chez eux et qui les prennent en photo : si, en plus, vous vous géolocalisez, c’est du pain béni ! Tout simplement parce qu’il est très facile de dupliquer une clef à partir d’une simple photo !

Au bureau

Snow a déjà remarqué que des employés se prenaient en selfie sans se soucier de ce qu’il y avait derrière. Résulat : mots de passe, informations confidentielles … Bien plus qu’une simple photo !

 

Prévenir plutôt que guérir les hackeurs

Pour Snow, plusieurs questions sont à se poser avant toute publication : quelle information suis-je en train de mettre en ligne ? Qu’est-ce qu’il y a en arrière plan de ma photo ? Si je voulais me venger de moi-même, comment pourrais-je retourner ces informations contre moi ? Alors, sans hésiter, faites vous l’avocat du diable avant de publier quoique ce soit !

Facebook : le terrain de jeu des hackers

Pour la jeune femme, c’est sans aucun doute Facebook qui donne le plus de matière exploitable ! Que vous le vouliez ou non, on y trouve un tas d’informations !

 

Alors, si vous avez une double authentification (imaginez : votre mot de passe est « perdu » et vous devez répondre à une « question secrète« ) sachez que tout le monde pourra savoir quel est le nom de votre mère, votre lieu de naissance … Alors répondez toujours autre chose !

 

De même, changez régulièrement de mot de passe, et n’utilisez jamais le même pour deux sites !

 

Hacker, un véritable jeu

N’oubliez jamais que le hackeur joue avec vous ! C’est le jeu du chat et de la souris. Et quand on en a marre de jouer, on arrête ! Alors, comme le résume si bien Snow, n’oubliez jamais qu’il n’y a « pas besoin de courir plus vite que l’ours pour s’échapper. Il faut juste courir plus vite que son voisin ! »

En savoir plus sur : - - -

Publié par Mélaine le 18 Août 2018
 
0