Un supporter touche les fesses d’une journaliste en plein direct… elle va réagir de la meilleure façon qui soit ! (vidéo)

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Voilà une vidéo comme on a l’habitude d’en voir beaucoup, à un petit détail près… La journaliste María Fernanda Mora faisait le point sur un match de football entre l’équipe mexicaine du Chivas Guadalajara contre l’équipe canadienne du Toronto FC. Entourée de supporters après la victoire du Mexique au stade Estadio Omnilife à Zapopan, au Mexique, la jeune journaliste tente de s’imposer tant bien que mal. Ces moments sont loin d’être évidents pour les journalistes qui accusent, bien souvent, les comportements grossiers des supporters. Ils ont gagné, ils sont chauds et probablement un peu bourrés, et c’est là que tout part en couilles…

 

La journaliste se défend !

La journaliste supporte les cris, l’engouement des supporters, leur agitation… puis à un moment, on peut la voir frapper le supporter derrière elle avec son micro. On voit bien que ce n’est pas le comportement global des supporters qui la gêne, mais quelque chose qui semble avoir déclenché sa colère d’un seul coup. En toute logique, on peut imaginer qu’il a eu les mains baladeuses ou qu’il s’est pris pour Frotman. Son geste a bien évidemment surpris tous les supporters du Chivas. On voit que c’est l’incompréhension totale. Mais elle avait malheureusement raison de s’énerver ainsi.

journaliste enervee

Le supporter avait touché la journaliste

Plus tard, la journaliste a expliqué son geste. Le grossier supporter qui se trouvait derrière elle lui a effectivement mis la main entre les fesses et l’a fait à plusieurs reprises. Un geste qui ne passe pas, tout simplement. Le genre de geste dégradant, humiliant, qui fait presque désormais partie du sexisme ordinaire. Surtout pour le cas d’une jolie journaliste entourée de supporters survoltés. C’est d’autant plus énervant que dans ce genre de situation, on entendra fréquemment des réflexions débiles du genre : « c’est bon, c’est qu’une main au cul, n’en fais pas tout un plat« . Ce à quoi on répondrait volontiers : « Va faire chauffer ta poêle très fort et mets ta main dessus« . Ducon.

Source image / image à la une : capture YouTube | SuperfutboleroTV

Publié par Charlene le 07 Mai 2018