Paris : une célèbre rue de la capitale entièrement repeinte en vert… Un choix qui fait polémique

Les habitants du quartier de la Butte-aux-Cailles dans le 13e arrondissement de Paris vont voir la vie en vert ces trois prochains jours. Après l’épisode caniculaire sans précédent qui a touché l’Hexagone à la fin du mois de juin, la fameuse marque de liqueur de menthe Get 27 a décidé de « rafraîchir » la rue principale du quartier parisien avec un coup marketing inédit. Si la rue Crémieux près de la Gare de Lyon dans le 12e est devenue le paradis des Instagramers avec ses petites maisons aux façades colorées, la rue de la Butte-aux-Cailles mise elle aussi sur la couleur avec une teinte verte identique à celle de la marque de la boisson alcoolisé. Un coup marketing qui fait polémique.

Get Fresh

>>>À lire aussi : Uber, quatre codes promo et 200 euros offerts ? L’offre était trop belle pour être vraie, les clients sont déçus !

La Butte-aux-Cailles repeinte en vert par Get 27

À l’occasion de la campagne de communication « Get Fresh » organisée par la marque appartenant à Bacardí-Martini, les murs de la rue de la Butte-aux-Cailles ont été recouverts de peinture Thermacote verte. Cette technologie spéciale, habituellement utilisée dans les travaux d’isolation agit comme une « barrière thermique » et permet ainsi de faire chuter la température de « sept à neuf degrés » en cas de fortes chaleurs. En repeignant la rue ainsi, la marque de liqueur à la menthe, aiguillée par l’agence Dare.Win, met en valeur le caractère rafraîchissant de la nouvelle « rue Get Fresh » et donc, de sa boisson alcoolisée. Une initiative inédite qui séduit les habitués de ce quartier atypique, où il fait bon flâner près des bars de la grande rue en été.

>>>À lire aussi : Découvrez ces idées brillantes de street-marketing (photos)

Un coup marketing qui fait grincer des dents

L’opération marketing ne laisse guère la place au doute. Des grands autocollants « Get 27 » ornent ainsi les vitrines des trois bars qui participent au coup publicitaire sur la rue. De son côté, le maire du 13e arrondissement, Jérôme Coumet grince des dents. « Cette opération aurait pu être sympa, mais privatiser l’espace public pour faire la promotion d’une marque d’alcool, ce n’est pas acceptable » indique-t-il sur Twitter en reprenant l’article du Parisien sur le sujet. Les passants, quant à eux, sont séduits par ce nouveau « hot-spot » estival parisien et sont nombreux à inonder leur compte Instagram de clichés pris dans cette rue verte, qui le restera jusqu’au 14 juillet.

>>>À lire aussi : Découvrez comment un simple jogging de 1985 a fait planter le site de Decathlon

En savoir plus sur :

Publié par Maxime le 12 Juil 2019
 
0