Pris dans la polémique, Decathlon assume son hijab de course et se défend face aux critiques

Publié par Maxime le 26 Fév 2019

La marque Decathlon n’en finit plus de faire parler d’elle ces dernières semaines. La réédition d’un jogging présent sur le catalogue de 1985 avait cassé le site internet du géant français de l’équipement sportif mi-février. L’entreprise reconnaissait alors avoir été dépassée par l’engouement suscité par ce survêtement. Après cet épisode insolite, Decathlon se retrouve aujourd’hui au coeur des critiques après l’annonce sur son site internet de la future mise en vente d’un hijab pour les femmes musulmanes pratiquantes adeptes du running. Ce voile couvre la tête mais laisse le visage apparent. Cette annonce a provoqué de vives réactions sur internet et chez les politiques.

أخيرا 😍 , الحجاب الرياضي ديال Kalenji متوفر 😁http://bit.ly/2GS2DBchttp://bit.ly/2GS2DBc

Publiée par Decathlon Maroc sur Mercredi 20 février 2019

 

Decathlon violemment pris à partie après la commercialisation du hijab

De nombreuses voix se sont élevées sur les réseaux sociaux pour contester la mise en vente d’un vêtement, qui, pour certains, est symbole de la soumission des femmes. « Le sport émancipe. Il ne soumet pas. »écrit notamment Aurore Bergé, porte-parole d’En Marche sur Twitter, en appelant au boycott des produits Decathlon, « une marque qui rompt avec nos valeurs » . D’autres personnalités politiques comme Lydia Guirous, porte-parole des Républicains fustigent un « marketing communautariste » , « signe de plus de la soumission au mode de vie islamiste » . La fachosphère s’est également emparée de cette affaire en critiquant la marque d’équipements sportifs et en appelant au boycott de ses produits.

 

La marque Decathlon répond parfaitement aux critiques sur les réseaux sociaux

Insultée et menacée de toutes parts sur les réseaux sociaux mais aussi dans certains magasins, Decathlon assume pleinement la prochaine commercialisation de ce hijab de running. « Nos valeurs ont toujours été tournées vers le fait de rendre le sport plus accessible. En concevant ce produit, nous permettons à certaines femmes de pratiquer leur sport dans de meilleures conditions. » explique notamment Yann, community-manager de Decathlon en réponse à plusieurs accusations des politiques sur Twitter. Devenue la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux pour sa rhétorique et sa bienveillance, le CM de la marque a également répondu aux remarques haineuses et insultantes. « Ce qui est indigne, c’est de faire de tels amalgames qui ont pour seul effet de véhiculer un message de haine. De notre côté, nous préférons nous concentrer sur le fait de rendre le sport accessible à toutes les femmes, quelles que soient leur religion ou leur culture. »

En savoir plus sur : - -

 
0