Bassin d’Arcachon : une plage évacuée en urgence à cause de la présence d’un requin bleu

Finalement, les scientifiques Britanniques avaient peut-être raison ! En annonçant que le réchauffement climatique pousserait les squales à se rapprocher des côtes Françaises, ils avaient pris le pari des années 2050. Or, ce mercredi 21 août, une plage du bassin d’Arcachon est évacuée en urgence à cause de la présence d’un requin bleu.

>> À lire aussi : À cause du réchauffement climatique, le grand requin blanc devrait envahir les côtes de ce pays européen

Un requin bleu dans le bassin d’Arcachon

Il y a peu, des scientifiques spécialisés dans l’observation des fonds marins étaient parvenus à une conclusion effrayante ! En effet, ils estiment que d’ici des années 2050, un grand nombre de squales devraient envahir la côte atlantique et le bassin méditerranéen. Au programme, requin blanc, requin marteau et requins bouledogues, parmi les plus dangereux du monde.

Et il faut croire que leurs prédictions n’étaient pas si éloignées de la réalité ! En effet, ce mercredi 21 août, des baigneurs de la plage Salie Nord, à La Teste-de-Buch, ont eu la peur de leur vie. Car du côté du bassin d’Arcachon, c’est l’alerte générale lorsqu’un maître nageur détecte la présence d’un requin bleu à seulement quelques mètres du rivage.

>> À lire aussi : Un requin du Groenland vieux de plus de 500 ans a été découvert

Une espèce non dangereuse pour l’homme

À 16h30, sur le bassin d’Arcachon, c’est l’alerte générale ! Ce mercredi 21 août 2019, un maître nageur repère la présence d’un requin bleu à seulement une vingtaine de mètres des baigneurs. Selon les premières constatations, le squale ferait 1 m de long et se serait égaré pour trouver de la nourriture. Toutefois, il faut savoir que c’est une espèce considérée comme non dangereuse et qui n’attaque jamais l’homme.

Par ailleurs, il y aurait été aperçu quelques jours plutôt du côté de Lacanau, non loin des surfeurs. Si la présence d’un requin dans l’océan Atlantique peut surprendre, il faut savoir que le requin bleu est un habitué ! Ici, pas d’inquiétude concernant le réchauffement climatique il faudra donc attendre encore un peu pour croiser la route d’un requin blanc ! Plus de peur que de mal, toutefois la plage reste fermée jusqu’à nouvel ordre.

En savoir plus sur : -

Publié par Claire le 22 Août 2019
0