Atroce : un cheval de course retrouvé mort et mutilé…

En Vendée, cet entraîneur fait une triste découverte. En effet, ce samedi 15 février, il se rend au centre d’entraînement du Girouard pour retrouver son cheval de course. Mais sur place, l’animal est sans vie et son oreille sectionnée au ras du crâne.

>> À lire aussi : C’est l’hécatombe lors de cette course hippique, 4 jockeys tombent, rendant les commentateurs fous

Un cheval de course mutilé

Ce samedi 15 février, Philippe Boutin fait une découverte macabre dans le centre d’entraînement du Girouard en Vendée. En effet, son cheval de course rebaptisé “Démon du Médoc” est retrouvé mort, dans son box. Le pire, c’est qu’il a été atrocement mutilé avec une oreille sectionnée. Immédiatement, une enquête est ouverte pour découvrir ce qui s’est réellement passé.

Quant à l’entraîneur, il est profondément effondré par ce terrible drame. « Démon du Médoc était en grande condition. Je n’y croyais pas, je me disais que c’était un autre animal qui avait pu faire ça. » Mais visiblement, l’entaille sous l’oreille ne laisse que peu de place pour cette hypothèse puisqu’il s’agirait plutôt d’une mutilation volontaire. La pauvre bête n’avait que 7 ans.

>> À lire aussi : Ces gens normaux se prennent pour des chevaux le weekend : ils réalisent leurs fantasmes de dressage

Une affaire étrangement semblable

Philippe Boutin se rend évidemment à la gendarmerie locale pour porter plainte et faire ouvrir une enquête sur la mutilation de son cheval de course. Rapidement, c’est le parquet des Sables d’Olonne qui est saisi pour une autopsie visant à déterminer les causes du décès. Mais très étrangement, il semblerait que ce ne soit pas la première fois qu’un tel drame se produit.

En effet, le 12 février dernier, c’est un cas étrangement similaire qui se produit dans un lycée agricole de Château-Salins en Moselle. Âgé de seulement 4 ans, “Gold des Luthiers” est retrouvé atrocement mutilé avec lui aussi, une oreille en moins. De la même manière, “une enquête menée par la gendarmerie est en cours. La cause précise de la mort est encore sous expertise de la clinique vétérinaire.”

cheval-enlisé-vase-sauvetage

Publié par Claire le 18 Feb 2020
0