Les requins seraient menacés d’extinction…

« Nos résultats sont alarmants.» C’est le bilan de la réunion du Groupe de spécialistes de l’Union internationale pour la conservation de la nature. En effet, c’est avec regret qu’ils réussissent à démontrer que 17 des 58 espèces de requins recensées seraient menacées d’extinction.

 

 

 

 

>> À lire aussi : Australie : pour protéger les surfeurs, des milliers de requins sont en train de mourir

 

 

 

 

Des espèces en voie d’extinction

Alors que dans les journaux, les attaques de requins ne cessent de se multiplier, nous apprenons aujourd’hui que plusieurs espèces seraient menacées d’extinction. En effet, c’est le résultat d’un Groupe de spécialistes de l’Union internationale pour la conservation de la nature révélé il y a seulement quelques jours. Pour l’occasion, ce sont 170 experts de 55 pays qui étaient réunis pour faire le point.

 

 

 

 

Au terme de leur recherche, ils mettent en évidence que certaines espèces ont une croissance relativement lente et seraient plus vulnérables que les autres. C’est par exemple le cas du requin Mako ou du requin taupe bleu. Au terme du colloque, ce seront celles-ci qui seront répertoriées comme « gravement menacées d’extinction. » Parmi elles, on compte aussi le swellshark à nageoires blanches et deux espèces d’ange de mer. Deux autres sont classées comme étant « en danger » ou « vulnérables ». C’est le cas du requin lézard ou du requin à collerettes dont la croissance est relativement longue.

 

 

>> À lire aussi : Découvrez les 15 plus grandes espèces de requins ! Des animaux moins méchants qu’ils n’en ont l’air

 

 

les-requins-seraient-menaces-dextinction

Le requin Mako ou requin taupe bleu « gravement menacé d’extinction »

 

 

Des espèces qui disparaissent à cause de la main de l’homme

Pour étayer leurs recherches, les chercheurs se basent sur les résultats des pêcheries de thon. En effet, comme celles-ci sont devenues réglementées, les pêcheurs ciblent davantage les requins pour combler la perte de revenu. « Dans l’océan Indien, le long de la mer d’Oman et dans le golfe du Bengale, la pêche au thon est en fait une pêche au requin avec des prises accessoires de thon. (…) Nous savons maintenant que la situation est bien pire que nous ne le pensions ».

 

 

 

Avec ces derniers résultats, les spécialistes réclament des «limites de pêche nationales et internationales immédiates, y compris des interdictions totales de prélèvements d’espèces considérées comme “en danger” ou “en danger critique” ». Pour information, le requin est présent dans les océans depuis 400 millions d’années et a survécu à plusieurs extinctions massives. Malheureusement, on estime aujourd’hui qu’ils sont plus de 100 millions à être pêchés chaque année.

 

Ça peut vous intéresser :

-> Les girafes sont désormais menacées d’extinction

-> Découvrez 26 espèces en voie d’extinction

-> Après plus d’un siècle, la plus grande abeille du monde est de retour et déjà vendue sur eBay

-> KARMA : 3 braconniers vont chasser des rhinocéros mais sont dévorés par des lions ! (vidéos)

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 03 Avr 2019
0