Les touristes obèses des îles grecques usent les dos des ânes à sang, obligeant à les remplacer par des mulets

Les îles de l’archipel de Santorin, situées dans la mer Égée, font partie des destinations touristiques les plus prisées. Les touristes aiment admirer la mer azur depuis les collines sèches de ces véritables petites montagnes au milieu de l’eau. Parmi les attractions touristiques du lieu, il y a les fameuses balades à d’os d’âne. Malheureusement, la réalité derrière cette attraction qui semble inoffensive est bien plus triste. Les touristes sont tellement nombreux et lourds que les ânes sont blessés à sang sous leur selle. Pour ne pas décevoir les touristes et perdre une source de revenus, les locaux ont trouvé la solution. Ils ont échangé les ânes avec des mulets, un animal hybride beaucoup plus résistant. Regardez la vidéo pour voir les terribles images des ânes abimés par le poids des touristes.

 

Le nombre de touristes obèses augmente

Non seulement le nombre de touristes ne cesse d’augmenter à Santorin, mais en plus les statistiques indiquent que les touristes sont de plus en plus gros et donc de plus en plus lourds. Le nombre de personnes obèses augmente et les touristes n’épargnent rien aux ânes qui servent à les déplacer lors de leurs balades dans les montagnes. Entre mai et octobre, se sont jusqu’à 5 bateaux de croisière qui s’arrêtent sur le port de la petite île grecque, ramenant des milliers de touristes.

 

Les ânes sont à sang à cause du poids des touristes

Fira, le chef-lieu de l’île n’est pas accessible en voiture. Il faut donc utiliser les ânes, comme c’est traditionnellement le cas depuis des siècles, pour se déplacer dans la ville. Si ces animaux sont résistants, il y a tout de même une limite dans leur exploitation. Les ânes portent des touristes très lourds, toute la journée, sous un soleil tapant. Résultat, les selles frottent leur dos et la peau s’abime. Les plaies des ânes sont ouvertes et il n’est plus possible de les utiliser pour porter quoi que ce soit.

 

Les mulets, plus résistants, remplacent les ânes

Afin de ne pas mettre un terme à ce business qui rapporte aussi de l’argent aux locaux, l’idée est venue de les remplacer. Dorénavant, ce sont des mulets, un croisement entre un âne et une jument, qui sont utilisés. De par leur croisement avec la jument, ces animaux hybrides sont beaucoup plus résistants, un peu plus élancés et peuvent porter des charges plus lourdes. Christina Kaloudi travaille pour l’Association du bien-être animal de Santorini. Elle raconte qu’une fois que les « ânes ne travaillent plus, ils sont abandonnés, on les laisse mourir ou ils sont poussés par-dessus le bord d’une falaise. »

ânes blessés touristes obèses mulets

Crédits : Caters News Agency

Publié par Nicolas F le 02 Août 2018
0