Retirer de l’argent aux distributeurs pourrait vous coûter plus cher !

Retirer de l’argent aux distributeurs automatiques se fait de plus en plus rare pour grand nombre d’entre nous. Et cette rareté pourrait s’amplifier. Le prix de chaque opération de retrait a connu une hausse de 56%, soit plus de la moitié depuis le 1er janvier dernier.

argent dans un distributeur

À lire aussi : Impôts : faites-vous partie des grands perdants pour 2020 ?

L’argent coûte plus cher

Tenir des billets en main pourrait devenir plus cher. C’est en tout cas ce que rapporte Les Échos ce mardi soir, relayé ce mercredi par Le Parisien. Chaque opération de retrait d’argent coûte désormais 89 centimes, contre 57 précédemment. Soit une augmentation de 56%. « C’est une très bonne nouvelle, notamment pour l’entretien des réseaux de distributeur » , se félicite une source bancaire auprès de nos confrères des Échos.

Cependant, cette hausse ne s’appliquerait pas forcément à nous, usagers de ces distributeurs. Du moins, pas tout de suite. « Il ne devrait pas y avoir de répercussion de cette augmentation de la commission interbancaire« , expliquait  Michel Ganzin, président du conseil de direction du Groupement des Cartes Bancaires (GIE CB).

Selon Les Échos, les banques du GIE CB ont obtenu  un aval de l’Autorité de la concurrence en fin d’année dernière. Cet accord permet d’augmenter le prix de la commission que les banques se prélèvent mutuellement sur chaque retrait. « La commission interbancaire de retrait (CIR) est versée par la banque du porteur de carte à celle qui gère le distributeur où le retrait a lieu« , précise le quotidien. Par exemple, si vous êtes client de la banque BNP Paribas et que vous effectuez un retrait à un distributeur du Crédit Agricole, votre banque versera 89 centimes au Crédit Agricole.

Une nouvelle concurrence donne une nouvelle augmentation

Le prix de cette opération n’avait lui pas bougé depuis 2011. À l’époque, il avait même subi une baisse de 20%. Cela fait des mois que les banques traditionnelles réclament une augmentation, pour notamment faire face à une nouvelle concurrence. La concurrence des banques en ligne, comme N26, Hello Bank, Fortuneo ou Orange Bank, basées sur le modèle de gratuité. En revanche, ces banques, elles, risquent davantage de souffrir de cette hausse.

À lire aussi : Taxe foncière multipliée par 5 ou 7 ? Cette explosion du montant qui inquiète les Français

En savoir plus sur : - -

Publié par Tom le 12 Fév 2020
0