Taxe “abri de jardin” en augmentation en 2020 : devez vous la payer ?

Déjà augmentée en 2018 ainsi qu’en 2019, la taxe d’aménagement (ou encore appelée taxe abri de jardin) a encore été revue à la hausse, pour cette année 2020. Les tarifs se chiffrent à 759 euros par mètre carré de construction hors Île-de-France entre le 1er janvier et le 31 décembre 2020.

taxe d'aménagement

>>> À lire aussi : Hauts-de-Seine : le séducteur qui a arnaqué des femmes riches révèle ses méthodes !

La taxe d’aménagement augmente encore, en 2020

Installer une cabane de jardin pourrait désormais coûter très cher à de nombreuses familles. La taxe “abri de jardin” est applicable à tous, car elle est sans condition de ressources. Et, elle a une nouvelle fois augmenté en 2020. 

Après une augmentation de 3,8% en 2019, la taxe d’aménagement est passée à 759 euros le mètre carré hors Île-de-France, cette année. Concernant le tarif en Île-de-France, il s’élève à 860 euros par mètre carré. C’est donc une augmentation de 0,8% sur un an et de 15% par rapport à l’année 2012.

Cette mesure a pour but de taxer toutes les constructions supplémentaires extérieures qui mesurent plus de 5 m² et 1,80 m de hauteur sous plafond à son domicile. Cela concerne les cabanons de jardin, les vérandas, les caves, les garages et aussi les piscines. 

>>> À lire aussi : Allocation handicapé : elle se met en couple et voit ses revenus divisés de moitié…

Des simulateurs en ligne existent

Toutefois, un montant spécifique s’applique aux piscines de 200 euros par mètre carré. Les panneaux photovoltaïques ont un tarif de 10 euros par mètre carré. Les chalets et les bungalows se chiffrent à 10000 euros par emplacement. Tandis que les tentes, les caravanes et les mobile-homes sont à 3000 euros par emplacement.

Pour avoir une idée plus concrète, il existe des simulateurs en ligne. Deux cas existent pour s’acquitter de la taxe d’aménagement. Lorsque le tarif est inférieur à 1500 euros, elle est payée en une seule fois dans les douze mois qui suivent le courrier.

Si le montant est supérieur à 1500 euros, l’impôt peut être payé en deux fois, au 14ème mois de la première échéance puis au 26ème mois pour la seconde.

>>> À lire aussi : Pôle Emploi : les médiateurs tirent la sonnette d’alarme !

Publié par Manon le 08 Mar 2020
0