« Je suis musulman, et c’est un frein dans mes relations sentimentales » : Karim se confie sur la difficulté à construire une histoire d’amour inter-religieuse

 

Les religions sont des sujets à débat dans notre société actuelle. Pourtant, la cohabitation des religions, et surtout le respect des pratiques, ferait un bien fou. Dans les couples, lorsqu’une personne pratique une religion, alors que l’autre est athée, cela pose parfois problème à la famille, et même au sein du couple ! Karim, 27 ans, nous explique ses craintes !

 

Vous aussi, venez nous demander conseil sur Facebook, ou par mail à l’adresse redaction@sfmedia.fr

Message de Karim, 27 ans !

« J’ai énormément de mal à être en couple à cause de ma religion. Je suis d’origine arabe, et je suis musulman, alors je vous laisse imaginer déjà les stéréotypes auxquels je suis confronté à longueur de temps dans la société, même auprès de mes amis. Je ne cherche pas à me mettre en couple avec une musulmane, car pour moi l’amour n’est pas une affaire de religion, mais un sentiment. J’ai été en couple pendant 9 mois (mon maximum) avec une fille qui était athée, et ses parents se sont beaucoup inquiétés. Plus elle s’intéressait à ma religion (sans forcément la pratiquer), plus ils m’ont détesté jusqu’à me refuser chez eux. Une autre femme était chrétienne, et ses parents nous ont empêchés de nous voir et de nous côtoyer, alors que nous étions tous les deux majeurs. De mon côté, mes parents se foutent de savoir si ma copine pratique une religion ou non, temps qu’elle ne me force pas à quitter la mienne. 

Aujourd’hui, quand je rencontre une fille, je n’ose même plus lui dire que je suis musulman, par peur de la faire fuir. Et pourtant, ma religion est une chose importante pour moi, elle fait aussi partie de moi. Mais je refuse d’obliger une personne à « rejoindre » ma religion et à la pratiquer à mes côtés. Mais les meufs ont peur et sont parfois extrêmement bloquées par ça, et fuient. Je ne veux pas renier ma religion, mais c’est un frein pour mes relations sentimentales… » 

 

Roméo et Juliette, version 2019

Je suis obligé de faire allusion à cette fameuse histoire entre Roméo et Juliette, dont les deux familles se détestent. Dans les différentes religions, c’est un peu pareil. Attention, comme partout, il y a des gens pour et des gens contre. Ne fais pas une généralité pour une poignée (certainement grosse poignée) de personnes qui sont contre les couples inter-religieux. Mais comme pour les deux personnages, il va falloir te battre pour faire entendre gentiment ta voix, et expliquer à la famille de ta future copine que tu es musulman, pratiquant, mais que tu ne cherches pas quelqu’un qui t’accompagne dans ta religion, mais qui l’accepte et la respecte. Car l’essentiel dans un couple inter-religieux, c’est bien ça : le respect et l’acceptation des choix de l’autre. Personnellement, ça me rend triste de me dire qu’une religion empêche de trouver l’amour. Un homme musulman peut très bien vivre heureux avec une femme athée ou même religieuse, et inversement. Le problème avec certaines personnes religieuses, c’est le manque d’ouverture d’esprit (en vue des différentes actualités et guerres de religions qui ont eu lieu dans le passé, on pourrait presque l’affirmer).

Bien que ce soit encore difficile à accepter, on tend vers une acceptation d’un couple composé de religions différentes. Doucement, je te l’accorde, mais sûrement. Il va falloir te la jouer en bon Roméo, et surtout ne pas cacher ta religion à ta future moitié, ni à ta belle-famille. Le but n’est pas qu’ils l’apprennent en plein repas de famille, mais que le sujet vienne petit à petit. En expliquant ta religion à ta future copine, et en lui expliquant que tu ne veux qu’un respect de ta religion, tout devrait bien se passer.

Résultat de recherche d'images pour "gif love"

La religion : un sujet tabou qu’il faut absolument taire ?

Je pense que tu vas voir de quoi je parle si je te dis « sujets interdits aux repas de famille » ! La religion, la politique et l’argent sont les principaux sujets à éviter aux repas de famille. Pourquoi ? Même si ta religion réunie une communauté, les pratiques et les façons de vivre sa religion sont parfois différentes. Ça devient très vite un sujet sensible, voir tabou quand tu as en face de toi des gens qui n’y connaissent absolument rien. Malheureusement, s’ils ne veulent pas t’écouter, tu n’y pourras rien ! Mais je suis d’avis que la religion ne devrait pas être taboue, sans en devenir un débat de 2 heures. Tu as ta religion, tes amis ont la leur, et d’autres sont athées. Tant de différences de pensées et de vivre qui ne doivent pas interférer dans les relations sociales et sentimentales. Sinon, tu imagines bien que la société deviendrait hyper sectaire, et chacun s’enfermerait entre religieux, musulmans et athées. Du grand n’importe quoi.

Donc non, la religion ne doit pas s’enterrer au plus profond de son être ! Tu ne vas pas te forcer à faire quelque chose en désaccord avec ta religion pour te fondre dans la masse et plaire à belle maman et beau papa. Si ces derniers sont trop coincés pour accepter cette différence culturelle, ce n’est, en soit, pas ton problème. Il le deviendra seulement si ta copine les suit dans leur manque d’ouverture d’esprit et de compréhension. Et c’est bien là le problème. On voit bien que ton but n’est pas de trouver une femme qui a absolument la même religion que toi, et tu sembles même vouloir effacer la religion au profit des sentiments.

Comment gérer la situation lors des premières rencontres ?

Les premières rencontres, je vais plutôt appeler ça des « dates » ! Je vois déjà certaines personnes dire « Bravo, ce journaliste est français et il parle anglais, c’est n’importe quoi » ! Tu vois comme quoi, dans tout ce qu’on fait, on est critiqué ! Pour en revenir à toi : je ne sais pas comment tu gères tes premiers dates, mais ça n’a pas l’air super folichon comme ambiance. On dirait que tu es tiraillé entre deux « mood » super compliqués à gérer : un coup tu le dis dès le premier date, un peu sorti de nulle part … Alors qu’à d’autres rendez-vous tu le dissimules et tu attends, mais tu n’es finalement pas toi-même et te retrouves bien débile quand elle te propose quelque chose qui pourrait aller à l’encontre de ta religion.

Je n’ai qu’un conseil : soyez fiers de votre culture, de votre religion et de vos pratiques. On a assez fait la guerre pour continuer à se cacher, surtout pour une religion. Il faut sortir du Moyen-Age et vivre en 2019 ! Je te conseille de rester toi-même pendant tes dates ! Tu rencontres une femme qui te plaît, et tu lui plais aussi. Alors n’amène pas essentiellement la discussion sur le sujet de la religion, mais parle lui de toi en règle générale : ce que tu fais dans la vie, tes passions, tes passe-temps … Mais intéresse toi aussi à elle. Si le sujet ne vient pas sur la table à la première rencontre, ce n’est pas grave. Par contre, n’attends pas trop longtemps, et fais lui comprendre doucement à travers des signes par exemple. Si elle te pose la question, sois franc, tout en étant calme et serein. Si elle te sent angoissé par l’idée, ça va lui faire peur.

Si toutefois elle te reproche le fait que tu ne lui as pas dit dès le premier rendez-vous, dis lui simplement un truc du genre (attention, j’ai un bon jeu d’acting, je te prépare tes arguments, mais je ne t’oblige à rien) : « C’est vrai, je ne te l’ai pas dit, tout simplement car pour moi, la religion n’est pas un point positif ou négatif dans un couple. C’est une pratique propre à chacun, qu’il faut respecter. Je ne demanderai jamais à personne de m’accompagner et de pratiquer ma religion, car elle m’est propre. La religion est une affaire de choix et de ressentiment. Ce n’est pas et ça ne sera jamais, pour moi, une affaire d’obligation » . Un peu too much ? Moi je trouve l’argument plutôt bien formulé, à condition d’être d’accord avec.

Résultat de recherche d'images pour "gif qu'est ce qu'on a fait au bon dieu"

Vous aussi, venez nous demander conseil sur Facebook, ou par mail à l’adresse redaction@sfmedia.fr 

La religion est-elle le seul point négatif ?

Je ne vais pas te mentir, et je pense que tu t’en doutes un peu toi-même, mais il n’y a pas que la religion qui peut bloquer les proches de ta future petite amie. Tu vois de quoi je parle ? Ta couleur de peau… Et oui, c’est difficile à croire (enfin pas tant que ça) mais certaines personnes s’arrêtent encore à la couleur de peau. Et à partir du moment ou ta petite copine dit « Je vous présente Karim, il est arabe » . Imagine la belle-famille, pour peu qu’elle soit un peu raciste, et tu te retrouves en plein remake de « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu » . Malheureusement, les origines et les stéréotypes qui collent à chaque ethnies sont encore hyper ancrés dans notre société, et c’est par les origines de quelqu’un qu’on va se faire une première idée de la personne, et non par rapport à la première rencontre et à son comportement. Ça sera encore une fois à toi de démontrer que les stéréotypes sont un « ramassis de conneries » (j’adore cette expression), et que tu es simplement Karim, un homme de 27 ans qui est amoureux d’une femme, malgré vos différences ethniques et religieuses.

En bref, il faut que tu arrives à montrer à ta future copine que tu ne la feras pas changer d’idée sur la religion, mais qu’elle aussi, ne devra pas te faire changer. Vous pouvez respecter les choix religieux de l’autre, et vous élever vers le haut. Faites de cette différence une force, et ne vivez pas à travers le regard des autres. Des réflexions hyper désagréables du style : « Mais t’es musulman et pas elle ? Mais vous achetez quand même du porc ? » , tu vas en avoir souvent, et tu auras très envie de partir te cacher loin. Le plus important, ce sera votre histoire. Si après quelques mois, rien n’a changé dans ta manière de vivre ta religion, et rien n’a changé dans sa manière de vivre (religieuse ou non), cela rassurera déjà vos proches.

Les sentiments ne doivent pas évoluer et se construire autour d’une religion, mais autour d’une unicité qui se crée selon les désirs, les envies et les sentiments des deux amoureux !

Pour lire les autres confessions, c’est ici : 

>> À lire aussi : « Je n’ai jamais embrassé ou couché avec une fille, et ça me pèse énormément » : les confessions de Mathieu, toujours vierge à 26 ans

>> À lire aussi : « Ma copine m’a refilé la Chlamydia » : Les confessions de Jérôme !

>> À lire aussi : « Je pars avec ma famille et mon copain en vacances, mais cela me fait très peur » : Manon nous demande des conseils !

 

Vous aussi, venez nous demander conseil sur Facebook, ou par mail à l’adresse redaction@sfmedia.fr

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Jessy le 11 Août 2019
 
0