Pour lutter contre les fortes chaleurs, le Qatar emploie une méthode pas très écologique !

Comment parvenir à mener une vie normale lorsque le mercure oscille entre 30 et 46 degrés d’avril à novembre ? Les épisodes caniculaires et les records de chaleur inédits ont paralysé l’Hexagone et saturé l’espace médiatique en juin et juillet dernier. Mais imaginez-vous vivre plus de la moitié de l’année dans ces conditions climatiques hors normes ?

Au Qatar, les températures dépassent régulièrement les 40 degrés. Le pays du Moyen-Orient devrait même être l’un des états les plus touchés par le réchauffement climatique dans les années à venir. Selon une enquête menée par le Washington Post, les températures dans la péninsule arabique devraient augmenter de 4 à 6 degrés d’ici 2030. Pour lutter contre les fortes chaleurs, le pays du Golfe Persique planche sur plusieurs solutions.

Qatar

>>>À lire aussi : Une drôle de technique pour rafraîchir un train (vidéo)

Le Qatar veut climatiser ses rues

Peuplé par plus de deux millions d’habitants, le Qatar tente de se faire une place sur la scène internationale depuis le début des années 2010. L’état pétrolier a notamment racheté le club du Paris Saint-Germain, et accueilli les Mondiaux de handball en 2015 et d’athlétisme en septembre dernier. Surtout, le pays accueillera la prochaine Coupe du monde de football en 2022.

L’événement se déroulera pour la première fois de l’histoire en hiver, pour éviter de confronter les joueurs aux trop fortes températures. Les stades seront ainsi climatisés pour garantir aux supporters des conditions météorologiques supportables. Un dispositif qui pourrait bien être étendu aux espaces extérieurs dans les prochains mois.

>>>À lire aussi : Un incroyable feu d’artifices en pleine journée au Qatar !

Faire les magasins « avec une brise rafraîchissante »

Selon l’étude du Washington Post, le Qatar teste un système de climatisation à l’extérieur, dans les rues des grandes villes du pays. Une mesure qui fait suite à celle visant à repeindre la chaussée en bleu pour essayer de faire baisser la température de l’asphalte sur les routes qataries.

Le système de climatisation mis en place devrait ainsi permettre de développer davantage l’activité économique du pays. Il devrait ainsi voir le jour « sur les marchés, le long des trottoirs et même dans les centres commerciaux en plein air, afin que les gens puissent faire du lèche-vitrines avec une brise rafraîchissante« précise le journal américain.

Mais cette mesure passe mal d’un point de vue environnemental. Les effets néfastes de la climatisation et de ses émissions de carbone dévastatrices pour l’environnement pourraient bien amplifier encore un peu plus l’impact du réchauffement climatique dans la région.

>>>À lire aussi : Chasseur d’Icebergs : Ce nouveau métier qui rapporte très gros… mais à quel prix ?

En savoir plus sur : - -

Publié par Maxime le 21 Oct 2019
0