Un avion se pose d’urgence pour débarquer des passagères qui lâchaient des flatulences putrides

Il arrive que les comportements extrêmes des passagers ou une urgence médicale obligent le pilote à entreprendre un atterrissage d’urgence pour évacuer les semeurs de trouble ou les personnes en difficulté. En général, les comportements excessifs sont liés à une consommation excessive d’alcool. Ce weekend, un avion a dû atterrir en urgence pour débarquer des passagers dont les flatulences importunaient leurs voisins. Regardez dans la vidéo comment a eu lieu l’évacuation.

Ses pets nauséabonds dérangent ses voisins

Des odeurs putrides se sont répandues dans toute la cabine. Les pets étaient si forts et l’odeur si pourrie, que le personnel de bord a dû demander au pilote d’écourter le vol. L’avion de la compagnie Transavia qui se rendait de Dubaï à Amsterdam a été obligé de se diriger vers Vienne, pour débarquer la « péteuse ». Les passagers qui l’entouraient se sentaient très mal et lui ont pourtant demandé d’arrêter. Mais cette femme malade ne semblait pas s’en soucier et continuait à péter.

La personne incriminée porte plainte

Le personnel de bord lui a également demandé d’arrêter. Après plusieurs minutes dans une odeur putride, tous les passagers se sont plaints et le pilote a dû s’en mêler. Il a fait une annonce dans l’intercom puis a entrepris la descente vers Vienne. La police et la sécurité autrichiennes sont montés dans l’avion et ont débarqué Nora Lacchab, la passagère en question, ainsi que les personnes qui l’accompagnaient, sa sœur et  deux hommes, probablement leurs conjoints respectifs. Les deux femmes ont engagé des poursuites judiciaires contre la compagnie aérienne. Nora est une étudiante en droit de 25 ans, qui étudie à Rotterdam.

La police vient les chercher dans l’avion

Elles se disent humiliées et elles ont dû prendre le vol suivant, changeant complètement leurs plans de voyage. « Nous n’avons rien fait de mal. Nous n’avons rien à voir avec les flatulences dérangeantes. On se détache totalement de ça. Est-ce qu’ils pensent que tous les Marocains causent des problèmes ? C’est pour ça qu’on ne laissera rien passer ! », a déclaré Nora à De Telegraaf. Ces deux Néerlandaises comptent gagner leur procès en faisant passer l’acte pour une réaction raciste à cause de leurs origines.

Crédits : Giphy, CEN – Source : De Telegraaf
Publié par Nicolas F le 23 Jan 2020
0