Une jeune fille est exclue de sa classe à cause de… sa trop forte poitrine ! (vidéo)

Appliquée, sérieuse et soucieuse de réussir sa scolarité, Kelsey a été victime d’une humiliation par son enseignante dans son lycée aux États-Unis. Cette dernière aurait été choquée de devoir faire cours face à la “trop forte poitrine” et au décolleté de la jeune fille. Découvrez la tenue que Kelsey portait ce jour-là dans la vidéo ci-dessous : 

>>> À lire aussi : Sexisme : critiquée, cette députée offre une réponse cinglante sur twitter !

Humiliée par son enseignante

Âgée de 17 ans, Kelsey voit son corps se modifier pour devenir femme. N’étant pas maîtresse de ses changements, la jeune fille subit le regard des autres, mais elle ne souhaite qu’une seule chose : réussir sa scolarité. C’est pourtant dans son lycée situé dans l’État du Missouri aux États-Unis, que la jeune femme a connu la pire humiliation de sa vie.

Sa professeure l’a exclu de son cours, non pas pour bavardages ou comportement inapproprié en classe, mais uniquement pour “sa trop forte poitrine”. Selon l’enseignante, “Les femmes à forte poitrine doivent porter des vêtements qui couvrent leur décolleté”. Or, la jeune fille portait des habits loin d’être vulgaires, comme elle le montre sur les réseaux sociaux.

>>> À lire aussi : La pub KFC qui réveille tous les stéréotypes usés des femmes objets !

Aux États-Unis, le lycée pointé du doigt

Pour répondre à son exclusion, la jeune fille poste une photo d’elle sur les réseaux sociaux avec la tenue qu’elle portait ce jour-là. Rien n’est vulgaire et le décolleté n’est pas plongeant, loin de là ! En effet, elle est vêtue d’un jean troué et d’une chemise bordeaux ample qui ne laisse pas voir ses formes.

La mère de Kelsey n’en revient pas et crie au scandale. Convoqué par le proviseur et l’enseignante, elle pointe du doigt le sexisme ambiant que subissent les jeunes filles : “Je refuse de mettre ma fille dans une situation où son estime de soi est complètement détruite. Elle est là pour apprendre. Pendant tout ce temps, elle n’était pas en cours alors que nous étions tous assis dans une pièce pour discuter de ses seins. À quelle fréquence cela arrive-t-il à vos fils ?”. Aux États-Unis, de nombreux internautes ont pris sa défense.

>>> À lire aussi : Larousse : le mythique dictionnaire accusé de sexisme

Source : Ohmymag

Publié par Justine le 03 Jun 2020
0