Si vous avez déjà dit une de ces expressions, vous êtes vieux

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

Le temps passe, la langue évolue et parfois on oublie d’évoluer avec elle. On s’en rend souvent compte lorsque l’on parle avec nos enfants ou avec des jeunes de moins de 25 ans… On a décidé de faire le point et de décréter les expressions qui appartiennent au passé et qu’il faudrait vite cesser d’employer au risque de paraître plus âgé qu’on ne l’est. Mais pour nos plus jeunes lecteurs on s’est quand même permis de traduire les expressions les plus insolites et de faire un petit cours d’histoire grâce à leurs origines…

 

Si vous avez déjà employé une de ces expressions, vous êtes vieux…

« À l’aise Blaise ! » : qui veut seulement dire « à l’aise » mais pour avoir l’air plus cool, on fait une rime avec un prénom qui n’est même pas le tiens et qui n’existe presque même plus…

 

« Mi-figue, mi-raisin » ou « mi-coton, mi-laine » : pour désigner quelque chose de désagréable d’un côté mais agréable de l’autre

 

« Tu files un mauvais coton » : c’est une manière de dire que si tu continues comme ça tu vas prendre cher en gros

 

« La classe à Dallas » : toujours dans la catégorie « je fais une rime mais je ne sais pas trop pourquoi », on rajoute Dallas après classe juste pour dire que tu as la classe. Mais les plus âgés comprendront la référence à la série Dallas qui s’est arrêtée en 1991. RIP

 

« C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! » : à dire d’un ton sévère et énervé surtout! Cela veut simplement dire que tu as fait la bêtise de trop…

 

« Ça t’en bouche un coin » : personne ne sait à quel coin cette expression fait référence mais c’est une façon un peu moins chic, dira-t-on, de dire « ça t’impressionne hein? »

 

« Aller plus vite que la musique » : pour dire « ne va pas trop vite ». Cette expression vient du XIXe siècle et fait référence aux violons, étant réputés pour être l’instrument le plus rapide de l’orchestre. Pour respecter la mesure, les violons doivent harmoniser leur vitesse avec celle des autres instruments, et donc ne pas aller plus vite que la musique.

 

« Nom d’un chien » : ça veut dire en gros « j’y crois pas », mais pourquoi impliquer un chien dans l’histoire ? C’est tout simplement un euphémisme de « nom de Dieu ! », considéré comme un blasphème.

 

« Tu me pompes l’air » : « tu me fatigues tellement que tu aspires l’air que je suis censée inhaler et ça me tue. Voilà »

 

« Être à côté de ses pompes » : veut dire que tu es à côté de la plaque, que tu te trompes, que tu es en parfait décalage avec la vérité.

 

« C’est l’hôpital qui se fout de la charité » : cette expression est ironique. Au XVIIe siècle l’hôpital était géré par un donneur d’ordres, qui se nommait « charité ». L’hôpital, n’ayant rien à envier à la charité, n’a donc aucune raison valable de s’en moquer. On dit ça à quelqu’un qui se fout d’un défaut d’un individu, qu’il a lui-même.

 

« Tranquillou billou » : celle-là ne veut pas dire grand chose de plus que « tranquille », mais elle est super ringarde. On adore.

 

« C’est pas au vieux singe qu’on apprend à faire la grimace » : ceci illustre l’idée de ne pas apprendre quelque chose à une personne, qui a une plus grande expérience que toi. On ne va pas apprendre quelque chose à quelqu’un si elle connaît déjà bien le sujet, en l’occurence le singe connait assez bien le domaine des grimaces.

 

« J’en ai ras la casquette » : une manière un peu moche de dire « j’en ai marre » ou d’imager « j’en ai jusque là » qui signifie réellement « j’en ai par dessus la tête ».

 

« À perpette les oies » (ou oisillons pour les gens plus cools) : veut dire super loin, mais très très loin. « Oies » signifiant un lieu rural lointain et inconnu comme Trifouillis-les-oies.

 

« Il ne faut pas pousser mémé dans les orties » : qui veut simplement dire qu’il ne faut pas abuser. Les personnes âgées utilisent surement cette expression aussi pour vous faire passer un message subliminal ayant peur que vous leur fassiez du mal. Car avouez que c’est carrément abusé de pousser une personne âgée dans des plantes qui piquent.

 

« C’est comme pisser dans un violon » : désigne que ça ne sert à rien. Ce serait complètement inutile d’uriner dans un violon pour que celui-ci joue de la musique.

 

« On n’a pas élevé les cochons ensemble » : si quelqu’un vous dit ça, c’est que vous n’avez pas un lien d’amitié long et intime. Le cochon étant considéré comme un animal sale, si vous aviez élevé les cochons ensemble cela aurait voulu dire que vous avez été dans la même crasse pendant de longues années ensemble et qu’un vrai lien s’est tissé entre vous.

 

« À la bonne heure » :  tant mieux, super, parfait. Cette expression apparaît pour la première fois au XIVème siècle sous la forme « à bonne heure », elle véhicule alors l’idée d’une notion précise du temps puis plus tard évolue en « au moment propice ».

 

« En mettre plein les mirettes » : est le parfait synonyme d’en « mettre plein la vue » sauf que les mirettes c’est plus mignon. Et surtout les mirettes c’est le terme affectueux pour désigner les yeux.

 

Et vous ? Vous en connaissez d’autres des expressions de « vieux » ? 

Publié par Inès Arrom le 01 Juil 2018