Alexandre Benalla commence sa carrière comme garde du corps de Guillaume Canet et de Marion Cotillard

Aujourd’hui, Alexandre Benalla est devenu tristement célèbre surtout à cause de ses frasques. Depuis l’année dernière, les Français suivent avec attention la mise en examen de l’ancien chef de la sécurité du président. Mais, il n’a pas toujours exercé son métier au sein du gouvernement puisqu’il aurait commencé à faire ses armes en étant le garde du corps de Guillaume Canet et Marion Cotillard.

 

Alexandre Benalla, une affaire qui fait du bruit

Depuis les manifestations pour la loi du travail qui se sont déroulées en mai dernier, les Français découvrent le portrait d’un homme dans l’ombre du gouvernement. Passeport diplomatique, téléphone crypté, conversations controversées… Autour de cette sombre affaire, il semble planer de vieux cadavres qui ont visiblement du mal à être remis dans le placard.

 

 

 

Mais, Alexandre Benalla n’a pas toujours été au service d’En marche. En effet, selon le quotidien Pays d’Auge, le jeune homme aurait commencé à faire ses armes relativement tôt, puisqu’à l’âge de 15 ans, il était déjà le garde du corps de Guillaume Canet et de Marion Cotillard.

 

 

alexandre-benalla-garde-corps-marion-cotillard-guillaume-canet

Selon le quotidien Pays d’Auge, le jeune homme aurait commencé à faire ses armes relativement tôt, à l’âge de 15 ans. (©Dominique SAINT/Le Pays d’Auge)

 

Alexandre Benalla, le garde du corps de Guillaume Canet et de Marion Cotillard

Ce mardi 5 février, le quotidien Pays d’Auge revient sur le début de carrière d’une personnalité très controversée. Et c’est ainsi que dans ses colonnes, on apprend qu’Alexandre Benalla n’était âgé que de 15 ans lorsqu’il était le garde du corps de Marion Cotillard et de Guillaume Canet. En effet, il aurait fait « ses premiers pas dans la protection rapprochée, à l’occasion du Festival du film romantique de Cabourg (Calvados) en juin 2007. »

 

Mais selon le journal L’Obs, le Festival du film de Cabourg déclare : « on ne se rappelle pas du tout de lui ». L’un des organisateurs de l’événement avait même déclaré : « c’est bizarre de se référer à un des festivals les plus conviviaux pour parler de sécurité. » Et pourtant …

(©Dominique SAINT/Le Pays d’Auge)

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 06 Fév 2019
 
0