À cause du harcèlement et des moqueries, cette fille de 11 ans a pris une terrible décision qu’aucun enfant ne devrait avoir à prendre !

Elle n’est pas encore adolescente et pourtant, elle va déjà passer sous le bistouri. Bella Harrington, 11 ans, va faire de la chirurgie car elle n’en peut plus d’être la cible des moqueries de ses camarades de classe. Elle est complexée par ses oreilles décollées, qui lui valent des surnoms à l’école. Ses parents ont accepté de lui payer une opération simple mais douloureuse, qui lui permettra de recoller ses oreilles plus proches de son crâne. Regardez la vidéo pour voir les photos avant et après l’opération.

Elle ne supportait plus les moqueries

Cette Américaine a attiré l’attention des médias, depuis qu’on a appris son histoire. Même si elle était complexée par ses oreilles, ce sont véritablement les insultes et les moqueries de ses amis, qui l’ont poussée à aller voir un chirurgien. À l’école, on l’appelle l’elfe, à cause de ses oreilles décollées. Après des années de moqueries, sa mère, Sabrina, a compris que l’opération était plus qu’une coquetterie de sa part. Cette modification lui permettra de retrouver confiance en elle et ne plus être la cible des moqueries.

Elle a retrouvé confiance en elle

C’’est le docteur Joe Niamtu, le chirurgien esthétique qui a pratiqué l’opération, qui a partagé l’histoire de Bella, sur sa page Facebook. « Ça a été un honneur d’aider cette belle jeune fille à échapper au harcèlement à cause de ses oreilles », écrit-il. « Même des toutes petites malformations peuvent avoir des conséquences psychologiques négatives, durant l’enfance. Cela peut mener à un manque de confiance à vie et à renvoyer une image négative de son corps. » L’opération très fréquente consiste à couper dans le cartilage, remodeler le pli de l’oreille et rapprocher le pavillon du crâne. Cela dure environ 90 minutes et se fait sous anesthésie générale.

chirurgie esthétique à cause des moqueries

Crédits : ABC via Facebook/Dr.Niamtu.Cosmetic.Facial.Surgery, Giphy

Publié par Nicolas F le 04 Mar 2018