Malgré une énième fusillade, le Texas assoupli largement ses législations sur les armes à feu

Moins de 12 heures après qu’un homme armé ait ouvert le feu et terrorisé deux villes de l’ouest du Texas causant la mort de 7 personnes, l’État a soudainement assoupli beaucoup de restrictions sur l’utilisation des armes à feux.

Ces lois, qui facilitent et simplifient la possession d’armes à feu par les Texans, devaient déjà entrer en vigueur le 1er septembre. Mais le fait qu’elles soient mises en action aujourd’hui, quelques heures après une énième fusillade, relance le débat sur la politique des armes à feu aux États-Unis et au Texas.

>>> A lire aussi: Un gouverneur met en cause des séries de zombies pour les fusillades de masse aux Etats-Unis

Un assouplissement des restrictions vis à vis des armes à feu

Le Texas est l’un des États dans lesquels les armes à feu ont fait le plus de victimes. En effet, il faut rappeler que sur les dix fusillades les plus meurtrières perpétrées aux États-Unis, quatre d’entre elles ont eu lieu au Texas. Malgré ces chiffres, les législateurs de l’Etat ont approuvé tous les changements proposés pour assouplir les lois sur les armes à feux. Parmi les principaux changements, on retrouve notamment l’autorisation d’armes à feu devant les écoles ainsi que dans les lieux de cultes.

Ces nouvelles autorisations ne sont que quelques exemples des dix mesures qui sont entrées en vigueur dimanche. La NRA (National Riffle Association) a présenté ces nouvelles mesures jeudi et a célébré leur mise en oeuvre, affirmant que ce projet de loi « protège les droits du deuxième amendement » . En juin, La NRA a célébré une année « très réussie » à l’Assemblée législative du Texas « avec plusieurs projets de loi qui assouplissent davantage les lois permissives du Texas sur les armes à feu« .

>>> A lire aussi: Un homme teste un gilet pare-balles en tirant au pistolet dans son ventre… la fin est tragique !

Le militant anti-arme à feu s’insurge

Du côté de l’opposition,  Shannon Watts, fondatrice de « Moms Demand Action« , un groupe national qui travaille pour mettre fin à la violence armée, a déclaré à NBC News : « Au lieu de suivre l’exemple d’autres États et d’adopter des lois qui sauvent des vies, comme des vérifications des antécédents et des lois strictes, le gouverneur et l’assemblée législatives du Texas ont adopté des lois encore plus laxistes sur les armes à feu » a-t-elle expliqué avant d’ajouter: « Si plus d’armes à feu et moins de lois sur les armes nous rendaient plus sûrs, nous serions le pays le plus sûr du monde, et le Texas serait l’État le plus sûr du pays, mais ce n’est pas le cas« .

Shannon Watts n’est pas la seule à penser ainsi. Julián Castro, candidat démocrate à la présidence et Texan, s’est fait l’écho de ce sentiment dans une interview accordée dimanche à MSNBC.

« Ces lois sont une erreur« , a déclaré Castro, ajoutant que si le mois d’août dernier a prouvé quelque chose, c’est que plus d’armes ne sont pas la solution. « L’idée qu’un bon samaritain avec une arme va arrêter un méchant avec une arme ne marche pas.  »

David Chapman, conseiller politique principal pour Gifford, l’organisation de prévention de la violence dirigée par Gabby Gifford, ancienne membre du Congrès victime de violence armée à déclaré sur NBC que le « bon samaritain armé » dont Castro avait fait mention est un mythe. « Le problème avec ce mythe du « bon samaritain armé » c’est que le méchant tire toujours en premier » dit Chapman.

Armes à feu

>>> A lire aussi: La campagne de prévention contre les tueries de masse dans les écoles américaines va vous glacer le sang (vidéo)

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Delphine le 03 Sep 2019
0