TPMP : une ancienne chroniqueuse balance sur les coulisses de l’émission !

 

 

En 2016, la youtubeuse Shera Kerienski rejoint l’émission de TPMP aux côtés des autres chroniqueurs. Mais très vite, la jeune femme déchante et ne parvient pas à s’adapter au monde de la télé. D’ailleurs, elle n’en regarde pas franchement un bon souvenir et n’hésite pas à balancer sur les coulisses de l’émission.

>> À lire aussi : TPMP : ces révélations sur Cyril Hanouna et son « système diabolique » qui pourraient faire très mal…

TPMP : loin de faire l’unanimité

En seulement quelques années, TPMP est devenue la référence du paysage audiovisuel Français. Et si l’émission continue d’amasser un audimat impressionnant, certains ne sont pas franchement conquis par le programme, bien au contraire. C’est par exemple le cas de Rachid Arhab, ancien chroniqueur qui dénonce un « système diabolique » aux « entrailles fétides. »

Du côté de la youtubeuse Shera Kerienski qui avait rejoint le plateau en 2016, ce n’est pas non plus le grand amour. D’ailleurs, elle ne garde pas franchement un bon souvenir de cette époque. « Je vous explique pas, quand je suis arrivée sur le plateau, le nombre de tweets hyper-méchants sur moi, le nombre de personnes qui m’ont lynchée (…) Je m’en suis pris plein la gueule (…) »

>> À lire aussi : Découvrez quel ancien chroniqueur de Touche pas à mon poste a été vivement critiqué pendant l’émission

tpmp-shera-kerienski-taille-lemission-et-balance-sur-les-coulisses

TPMP : pour Shera Kerienski, « c’est trop chiant ! »

Mais Shera Kerienski ne s’arrête pas là puisqu’elle commence à décrire les coulisses de l’émission de TPMP.

« En gros, je suis youtubeuse et je suis juste censée être youtubeuse, parler d’un super produit, faire des partenariats à toute berzingue parce que c’est le stéréotype qu’on a d’une youtubeuse, fermer ma bouche et ne pas donner mon avis sur quoique ce soit » mais « Le monde de la télé, je le connais très bien. Ça fait des années que je regarde la télé et franchement j’avais mon mot à dire dans cette émission. »

Mais elle avoue avoir « mal vécu son expérience. »

« On t’appelait le matin pour faire l’émission le soir, et personnellement j’ai des choses à faire ! J’ai du contenu à produire, j’ai plein de choses à faire dans ma vie et je préférais ma liberté et mon emploi du temps de youtubeuse. Et j’avais du mal à supporter la pression des articles qui sortaient (…) C’est trop chiant ! ». Sans oublier sa difficulté à « gérer le direct » et son manque de « répartie. Ça m’a forgée, je vous cache pas que ça m’a endurcie. Et surtout ça m’a permis de connaître le milieu de la télé »

>> À lire aussi : Qui sont les conjoints des chroniqueurs de TPMP ?

En savoir plus sur : - - -

Publié par Claire le 26 Avr 2019
 
0