Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Afghanistan : Abusés sexuellement, des enfants évacués arrivent déjà mariés

Publié par Brandon Clouchoux le 11 Sep 2021 à 8:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des agents des douanes et de la protection des frontières américaines (CBP) enquêtent sur une affaire après la publication d’un rapport révélant des informations poignantes. Des jeunes filles afghanes mineures seraient contraintes de se marier pour échapper aux talibans.

Des enfants victimes d’abus sexuels

L’âge légal du mariage est de 16 ans en Afghanistan, mais malheureusement, le mariage d’enfants « n’est pas rare » dans le pays. Le rapport indique qu’il y a eu « de nombreux incidents » dans lesquels des hommes plus âgés ont amené des enfants mariés aux États-Unis alors qu’ils cherchaient l’asile. Certaines des filles ont dit qu’elles étaient victimes d’abus sexuels.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

« Des fonctionnaires américains travaillant dans des centres d’accueil aux Émirats arabes unis et dans le Wisconsin ont découvert de nombreux cas où des jeunes filles afghanes ont été présentées aux autorités comme les épouses d’hommes beaucoup plus âgés » , déclare une partie du rapport.

Un fonctionnaire américain au courant des rapports sur les prétendues épouses enfants a déclaré à Yahoo ! News : « Le problème est que nous voyons beaucoup de familles avec de très jeunes filles. Ces filles sont amenées aux États-Unis comme épouses » .

« Ce n’est pas un petit nombre d’entre elles » , ajoute-t-il.

>>> À lire aussi : Afghanistan : Cette interdiction supplémentaire pour les femmes

L’armée américaine dans ce conflit

Ces informations interviennent alors que l’armée américaine a officiellement quitté l’Afghanistan le 31 août, après l’évacuation massive des Afghans et des citoyens américains présents dans le pays.

Krish O’Mara Vignarajah, président et directeur général de ‘Lutheran Immigration and Refugee Service’, a depuis critiqué les efforts d’évacuation et a déclaré que ces jeunes filles n’auraient peut-être pas connu un tel sort si l’évacuation avait eu lieu il y a plusieurs mois.

Elle a déclaré : « Cela ne fait que souligner une des raisons pour lesquelles une évacuation ordonnée commencée des mois auparavant aurait été de loin supérieure. Cela montre également la nécessité de donner la priorité au dépistage de la traite des êtres humains lors de l’admission. Nous devons veiller à ce que toute victime de la traite soit identifiée et prise en charge conformément à la loi et à son intérêt supérieur » .

>>> À lire aussi : Afghanistan : une explosion a eu lieu à proximité de l’aéroport de Kaboul, plusieurs morts

0