Amazon France retire des poupées sexuelles représentant des enfants de son site Internet !

Publié par Jessy le 18 Août 2020

Connaissez-vous les poupées sexuelles ? Hommes et femmes peuvent en acheter pour leurs plaisirs personnels, sans avoir un vrai humain face à eux. Amazon s’est fait un mauvais coup de pub autour de poupées sexuelles à l’effigie d’enfants. Après de nombreuses alertes de plusieurs associations, Amazon France a décidé de retirer le produit de son site.

>> À lire aussi : Choc : mort d’un client dans un restaurant à Cannes… les causes de la mort très suspectes !

Des poupées sexuelles à l’effigie d’enfants en vente sur Amazon

Après la forte mobilisation de plusieurs associations et des citoyens, Amazon a retiré la vente de « poupées sexuelles à l’effigie d’enfants » de son site Internet. Un produit qui a beaucoup fait parler en peu de temps, et qui a surtout indigné. Sur Twitter, la mobilisation a été forte. « Suite aux alertes des associations que je remercie, j’ai demandé à Amazon France de mettre fin à la commercialisation sur leur plateforme de poupées sexuelles à l’effigie d’enfants » a déclaré Adrien Taquet sur son compte Twitter. De son côté, Amazon France a réagi en expliquant que « tous les vendeurs partenaires sont tenus de suivre nos politiques de vente et toute infraction entraîne l’application de mesures appropriées, lesquelles comprennent notamment la suppression potentielle du compte du vendeur » .

>> À lire aussi : La polémique enfle autour de la publication d’un annuaire de soignants de couleur !

Des poupées sexuelles pour « mieux protéger les enfants » ?

En 2019, une société japonaise avait mis en vente des poupées sexuelles à l’effigie d’enfant dans le but de « soulager tous ceux qui seraient prêts à basculer dans la pédophilie réelle » , comme l’expliquait la société. Une argumentation dérangeante, normalisant l’inceste et la pédophilie. Depuis, les associations de protection d’enfants se battent pour retirer ces produits des plateformes en ligne. L’Association Internationale des Victimes de l’Inceste a d’ailleurs demandé aux utilisateurs Twitter de signaler les différents URL où les poupées sexuelles représentants des enfants étaient vendues.

>> À lire aussi : Une boulangère va commettre l’impensable sur les pâtisseries… dégoût garantie !

Source : 20 Minutes 

0