Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Autoroutes : mauvaise nouvelle pour 2022

Publié par Charlène Deveaux le 10 Déc 2021 à 16:13
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sans grande surprise, il faudra, encore une fois, prévoir une augmentation du prix des autoroutes pour le 1er février 2022, suite à une précédente hausse de 0,44 % début avril. Selon le ministère des Transports, les chiffres devraient augmenter chez l’ensemble des exploitants, avec une hausse estimée à environ 2 %.

À lire aussi : Indemnité inflation de 100€ de la CAF : qui va les toucher et quand ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Augmentation du prix des autoroutes due à l’inflation

Cette augmentation des prix fait évidemment écho à l’inflation subite des prix de l’essence en automne dernier. Cette fois-ci, ce sont les autoroutes qui sont concernées. L’augmentation des tarifs autoroutiers s’élève à un pourcentage environnant les 2 %, comme le confirment les chiffres du ministère des Transports, eux-mêmes confirmés par l’AFP. Une hausse qui excède bon nombre d’automobilistes qui voient leur budget être sévèrement impacté.

Cette annonce a été confirmée le vendredi 3 décembre par le ministère des Transports, et, depuis, certains réseaux ont déjà jeté les dés. Le célèbre réseau ASF, appartenant au groupe Vinci et considéré comme l’un des plus importants de France, a annoncé une hausse de 2,19 %. De l’autre côté, le réseau APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône) envisage les 2,05 %. Une hausse considérable quand on compare à 2021 où les pourcentages s’élevaient en moyenne à 0,44 %. Une économie en dents de scie.

autoroutes

Une hausse importante depuis 2 ans

Depuis l’été 2021, les Français ont constaté une hausse des prix à la consommation largement plus importante que d’habitude. En effet, elle est passée de 1,2 % sur un an en juillet à 2,8 % en novembre. Une marge considérable. En justification, l’INSEE affirme que « cette hausse de l’inflation résulterait d’une accélération des prix de l’énergie, des produits manufacturés, et, dans une moindre mesure, des services » .

C’est depuis 2019 que les prix augmentent particulièrement, et notamment depuis le coronavirus qui a marqué un réel tournant dans l’économie autoroutière, avec les prix des péages qui ne cessent de grimper. Il faut remonter à 2015 pour retrouver le dernier gel des tarifs des péages. Six ans après et une crise sanitaire mondiale, les Français ne sont pas au bout de leurs peines, et encore moins de leur porte-monnaie…

À lire aussi : SMIC : une augmentation pour le 1er janvier 2022 ?

0