Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Avec 16,5 de moyenne, cette lycéenne a vu ses 10 voeux refusés sur Parcoursup !

Publié par Tom le 27 Mai 2020 à 8:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sorenza Lafargue est une élève brillante depuis toujours. Si cette année, elle n’a pas pu passer son bac dans les conditions habituelles, elle affiche tout de même une moyenne de 16,5 en terminale littéraire. Sur Twitter, elle partage son incompréhension et son indignation quand elle a vu 10 vœux refusés sur Parcoursup.

A lire aussi : Bac 2020 : les choses s’annoncent mal pour les lycéens

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Malgré une moyenne de 16,5, cette terminale voit tous ses vœux Parcoursup préférés refusés

Encore une autre victime de Parcoursup. Depuis 2018, cette plateforme a remplacé APB pour les admissions en études supérieures des élèves en terminale. Mais depuis 3 « saisons » maintenant, ce système est vivement critiqué par les lycéens. Cette année, Sorenza Lafargue, qui rêve de devenir magistrate et souhaitait intégrer une formation prestigieuse en droit, fait partie de ces élèves indignés.

« Lorsque j’ai vu la page des résultats s’afficher, et que j’ai aperçu tous les non, j’étais dégoûtée« , explique cette lycéenne à nos confrères de France 3. En effet, pour cette élève en terminale L dans un lycée de Reims, aucun de ses 10 vœux préférés n’a été retenu.

Acceptée dans des universités moins prestigieuses

Sorenza ne se retrouve pas sans rien. Elle a par exemple été admise dans des facultés de Reims, Nancy ou encore Aix-en-Provence. Mais cela a été la douche froide pour cette lycéenne quand elle a vu ses voeux refusés dans des universités de Paris ou de Lyon. Elle reste malgré tout en liste d’attente pour l’université du Panthéon, sans avoir trop d’espoir. « Je ne me fais aucune illusion. Je suis 8.000e sur liste d’attente. Ils n’en prennent que 900. L’année dernière, le dernier pris était classé dans les 3.000e »

Un système injuste selon cette lycéenne

Une sélection que Sorenza Lafargue trouve injuste. Cette lycéenne a toujours obtenu les félicitations depuis sa 6ème. Pour son année de terminale, elle cumule une moyenne de 16,5 sur les deux premiers trimestres. « Au troisième trimestre, je devrais avoir 18 de moyenne, ce qui devrait encore faire augmenter ma moyenne de baccalauréat. »

Si cette rémoise a eu la chance d’étudier dans un lycée de bonne réputation, avec une qualité d’enseignement supérieure, cela lui a fait défaut lors de la sélection de Parcoursup. En vue de l’annulation des concours, les écoles ont du s’adapter. Une solution qui a complètement désavantagé la jeune femme selon elle.

« La solution trouvée pour les remplacer m’a totalement discriminée. Ils prennent pour chaque matière de 1ère et de terminale les meilleures notes et les moins bonnes notes de la classe. Ils font une moyenne et me situent ensuite en fonction de cette moyenne de classe. Mais comme je suis dans une très bonne classe, ma moyenne ne se distingue pas assez.« 

Parcoursup ne met pas tous les élèves sur un « même pied d’égalité« 

Pour cette jeune fille, qui arbore une moyenne de 16,5, soit l’équivalent d’une mention très bien au baccalauréat, il aurait été préférable d’avoir une bonne moyenne dans un lycée moins réputé. Des propos qu’elle illustre parfaitement, en utilisant le cas d’une amie qui étudie dans un autre lycée de Reims. « Avec 13 de moyenne, si elle en avait fait la demande, mon amie aurait eu plus de chances que moi d’intégrer un IEP et ce, alors qu’il y a un écart de 3,5 points entre nos deux moyennes d’élèves. » Indignée, la jeune femme conclut par son incompréhension. « Je ne comprends pas, aucun élève n’est sur un même pied d’égalité. »

A lire aussi : Elle était la fille la plus canon du lycée…à cause d’une pilule, sa vie a basculé…regardez à quoi elle ressemble aujourd’hui…quel gâchis !

0