Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un bébé avec 19 fractures va échapper à la mort et aux violences de ses parents biologiques

Publié par Nicolas F le 21 Mar 2017 à 9:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Autant vous rassurer tout de suite, cette horrible histoire qui a eu lieu dans le sud-est du Texas, finit bien. Un bébé d’un mois a été emmené à l’hôpital alors qu’il souffrait de multiples fractures sur le corps. Aujourd’hui, le bébé est sauf et a retrouvé une famille aimante.

Un cas de maltraitance sans précédent

Faith n’a que un mois quand les services d’urgence de l’hôpital de Port Arthur, au Texas, voient débarquer une mère et son bébé. Faith, le bébé, est dans un état déplorable. Elle a 19 fractures : le nez, les bras, les jambes, le cou, les épaules… Sa mère, Christine Johnson, est immédiatement arrêtée ainsi que le père, Darrell Mason, pour les violences qu’ils auraient portées à l’enfant. Les médecins n’ont jamais vu un cas pareil. Tout ce qu’ils auscultent est cassé. Ils pensaient d’abord que le bébé était tombé de deux étages. Puis, se sont rendus compte que certaines blessures dataient déjà d’au moins 3 semaines, alors que Faith n’a que un mois.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Elle est entubée, plâtrée et son cou est maintenu par une minerve (12 News)

Faith récupère à l’hôpital. Un autre patient prend soin d’elle. (12 News)

Les parents paient pour leurs crimes

C’est l’attitude de la mère qui a alerté la police. Aux urgences, alors que le fémur de sa fille était en forme de C, elle ne pleurait pas, elle était nonchalante et ne dégageait aucune émotion. Malgré la défense des avocats des deux parents, ceux-ci n’ont pas pu échapper à la loi. La mère a été condamnée à 65 années de prison et le père à 25 ans, pour avoir été témoin des violences sans les avoir empêchés.

Le père va passer 25 ans derrière les barreaux (Jefferson Co. Sheriff’s Office)

Christine est arrêtée par la police (12 News)

Aujourd’hui, Faith est heureuse

Non seulement les parents paient pour les atrocités qu’ils ont commises, mais en plus, Faith vit aujourd’hui dans une famille bienveillante. Depuis 6 mois, elle a été officiellement adoptée par une famille qui compte déjà trois enfants. N’a-t-elle pas l’air heureuse sur cette belle photo de famille ?

(DFPS)