Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« Coronavirus Attack » : un jeu en ligne qui fait scandale !

Publié par Salomee le 04 Mai 2020 à 20:28

Depuis le début de l’épidémie, dont l’épicentre se situe à Wuhan, en Chine, les autorités chinoises ne cessent de censurer les informations contradictoires. Que se soit les lanceurs d’alerte et les médecins en début de crise ou les jeux vidéos, toutes personnes cherchant à délégitimer la gestion de la crise chinoise verra ses propos censurés ou ses actions sanctionnées. Crée par le développeur engagé et créateur MythZsGame, ce jeu en ligne, orienté sur la crise du covid-19, a été banni de la plateforme de streaming Steam en Chine. Retour sur les raisons de cette suppression.

À lire aussi : Tarifs du gaz, pacs, chômage partiel : tout ce qui change au mois de mai

Un jeu vidéo rempli de symboles explicites critiquant le gouvernement

Le développeur et créateur MythZsGame est à l’origine du jeu « Coronavirus Attack » en vogue actuellement sur les réseaux de streaming en ligne. Le but de ce jeu est d’empêcher la contamination du monde par des zombies « égoïstes » . Les joueurs doivent donc lancer des coronavirus sur ces zombies pour les tuer. Ce jeu en ligne est désormais banni de la plateforme de streaming Steam en Chine. 

Des internautes auraient dénoncé ce jeu, soit-disant très orienté politiquement et critiquant les autorités chinoises. Ni une, ni deux, le gouvernement n’a pas perdu de temps pour le supprimer de la plateforme. 

Pour le coup, le design du jeu témoigne réellement d’une critique du gouvernement chinois. Les couleurs dominantes sont le rouge et le jaune, les couleurs du drapeau chinois. De plus, les différentes missions démontrent clairement les orientations politiques du créateur : « libérez Hong-Kong » ou encore « Taiwan n’est pas la Chine » . 

Une réelle critique du gouvernement

Le créateur, travaillant pour le développeur MythZsGame, ne partage pas la même vision politique que le gouvernement. En effet, ce jeu est bel et bien un message de révolte contre la politique sanitaire gouvernementale. 

Sous couvert d’anonymat, le créateur a voulu, via ce jeu vidéo, protester contre la politique du gouvernement et pointer du doigt les citoyens et citoyennes, imagés par ces fameux « zombies égoïstes », qui ont fuit Wuhan avant sa fermeture et sa mise en quarantaine.

Depuis le début de la crise, les autorités chinoises censurent toutes les informations contradictoires avec sa politique. Selon Reporters Sans Frontières, la Chine est l’un des pires pays au niveau de la liberté d’expression et de la presse. Elle est classée 177ème. En effet, les médias chinois publics et privés sont placés sous un contrôle étroit du gouvernement. Les reporters étrangers sont rapidement interdits du territoire et plus de 100 journalistes et blogueurs sont emprisonnés.

Malgré cette censure sur le territoire chinois, le jeu « Coronavirus Attack » est toujours disponible sur la plateforme pour les streamers des autres pays du monde. 

Source : Korii.

À lire aussi: Rappel de produit : Carrefour rappelle des bouteilles de lait contaminé