Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Delphine Jubillar : L’atmosphère pesante qui règne dans le village !

Publié par Noémie Penot le 17 Fév 2021 à 12:22
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un peu plus de deux mois après sa disparition, Delphine Jubillar a laissé une marque importante dans son village. Le maire de Cagnac-Les-Mines, Patrice Norkowski, a fait part à France 3 Occitanie de l’atmosphère qui y règne en ce moment.

Maison Jubillar

À lire aussi : Disparition Delphine Jubillar : Et si les enquêteurs avaient une liste de suspects ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

« Le quotidien des habitants du village a été chamboulé »

Lorsque l’infirmière de 33 ans quittait son domicile dans la nuit du 15 au 16 décembre, l’annonce de sa disparition le lendemain a choqué les habitants de ce paisible village. Delphine Jubillar n’a, à ce jour, toujours pas montré de signes de vie. Tant qu’elle n’aura pas refait surface d’une manière ou d’une autre, le maire de Cagnac-Les-Mines confiait à France 3 Occitanie que les habitants seront toujours dans l’attente de nouvelles, quelles qu’elles soient. « L’important c’est qu’on arrive à savoir ce qui s’est passé car nous sommes dans l’attente de réponses » .

Le maire assure que les habitants et lui-même veulent continuer de croire à sa réapparition : « Oui, je veux garder espoir pour elle et sa famille. Une chose est sûre, tant qu’il n’y aura pas de dénouement on pensera à elle » . En effet, n’abritant que 2 500 personnes, le village dans son entièreté s’est senti touché par cette disparition inquiétante. « Je pense que le sort de Delphine, une maman, infirmière, quelques jours avant les fêtes de Noël a sensibilisé beaucoup d’habitants du secteur » , confesse-t-il.

Patrice Norkowski avoue que personne n’était préparé à ce drame, ni à cette soudaine médiatisation : « C’est vrai qu’au mois de décembre et début janvier, il y a eu une agitation inédite sur la commune. Beaucoup de gendarmes et de journalistes étaient présents 24H/24 » .

Une ville qui met tout en oeuvre pour retrouver Delphine

Le maire et son village ont fait en sorte de faciliter le travail des enquêteurs. « Nous avons prêté aux militaires une salle municipale pour installer leur PC » , assure-t-il.  « Nous avons mis à disposition des salariés pour aider à répertorier tous les points d’eau et puits de la commune » . Une quinzaine de gendarmes avaient été déployés dès le 18 décembre pour quadriller toutes les zones par lesquelles la jeune femme aurait été susceptible de passer.

De plus, c’est également au service des habitants de Cagnac-Les-Mines que le maire s’est trouvé : « Nous avons mis en place une cellule d’aide psychologique » . La bienveillance de Patrice Norkowski s’est également ressentie chez les habitants. En effet, une « battue citoyenne » s’était tenue mercredi 23 décembre, dans le but de retrouver des effets personnels de Delphine.

« J’ai vraiment été très impressionné par cet élan de solidarité. Dans ce genre de situation terrible ça redonne vraiment du baume au coeur » , a-t-il confié. Un couteau, un portable et des chaussettes avaient été identifiés comme lui appartenant, mais n’ont finalement pas servi à l’enquête.

Source : France 3 Occitanie 

À lire aussi : Disparition de Delphine Jubillar : Ce gros souci rencontré par son mari suite à cette affaire !

0