Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron en danger : 6 personnes arrêtées par la GDSI !

Publié par Laura le 06 Nov 2018 à 19:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce 6 novembre, six individus liés à l’ultra-droite ont été interpellés par la DGSI. En cause : les membres de l’organisation auraient projeté d’attaquer le président de la République Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron visé par une attaque

Emmanuel Macron est actuellement au coeur d’une véritable affaire politique. D’après nos confrères de BFM-TV, des interpellations ont été menées, ce 6 novembre, dans trois départements : l’Isère, l’Ille-et-Vilaine et la Moselle. Toujours d’après nos confrères, six individus ont été arrêtés par la Direction Générale de la sécurité intérieure (DGSI).

 

Les six personnes sont suspectées d’avoir planifié un projet d’attaque contre le chef de l’Etat. D’après une source judiciaire proche de l’AFP, le parquet de Paris aurait ouvert une enquête préliminaire pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». En effet, la brigade en charge du dossier aurait découvert chez un homme, considéré comme le principal suspect, des preuves accablantes : une arme de calibre 44 ainsi que des amorces de grenades.

 

Emmanuel Macron dans le viseur des ultras-droites

Bien que le danger ne soit pas certain, les enquêteurs ont préféré prendre les devants. Ces derniers parleraient d’un possible projet d’action violente à l’encontre du président Emmanuel Macron. Un projet peu précis voire incertain qui a toutefois mis en alerte la DGSI. Ces arrestations préventives touchent néanmoins des individus connus des services puisqu’il s’agit de personnes connues de la mouvance d’ultra-droite.

 

Des interpellations qui surviennent le lendemain de l’installation du nouveau directeur de la DGSI, Nicolas Lerner. De même que le nouveau ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’était dit être « attentif » aux actions et menaces des « mouvements extrémistes de droite comme de gauche, très actifs sur notre territoire ». Ce projet d’attaque n’est pourtant pas inhabituel. En effet, il y a près d’un an, une dizaine de personne ont également étés interpellées dans toute la France. Ces derniers auraient projeté une attaque contre des personnalités de notoriété publique.

 

Macron visé par un projet d'attaque