Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Variant Delta : enfin une annonce rassurante sur le variant

Publié par Celine Spectra le 08 Sep 2021 à 19:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Selon de récentes données provenant des Centres de prévention et de lutte contre les maladies, il s’avère que le variant Delta ne provoque en aucun cas davantage de formes graves de la Covid-19 chez les enfants.

Publicité
Une étude démontre que le variant Delta ne provoque pas de forme plus grave chez l'enfant

Image Pixabay

>>> À lire aussi : Covid-19 : vacciné ou non, vous allez devoir garder le masque encore un moment ! 

Pas de forme plus grave chez l’enfant à cause du variant Delta

Depuis plusieurs semaines, l’inquiétude sur les réelles conséquences du variant Delta chez les plus jeunes enfants monte considérablement aux États-Unis, face à un nombre toujours croissant d’enfants hospitalisés. Les CDC ont donc souhaité étudier les données de patients qui ont été hospitalisés dans 99 comtés de 14 États d’Amérique. Couvrant ainsi 10% de la population.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Elle a notamment comparé une période allant de début mars à la mi-juin. Ainsi que celle allant de la mi-juin à la fin juillet. À ces périodes, le variant Delta est devenu dominant aux États-Unis. Il s’avère que le taux d’hospitalisation entre ces deux périodes chez les enfants et les adolescents de 0 à 17 ans a été multiplié par cinq.

Mais la proportion d’entre eux hospitalisés pour maladie grave, avec notamment une admission en soins intensifs, est restée stable avant et pendant la période où le variant Delta était dominant.

>>> À lire aussi : Covid-19 : une nouvelle étude sur les non-vaccinés inquiète 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

10% placés sous respirateur, et moins de 2% sont décédés avec le variant Delta

L’étude portait sur les 3.116 enfants et adolescents qui avaient été hospitalisés pendant les trois mois et demi avant l’apparition du variant Delta. Parmi eux, il y a eu environ 26% d’admis en soins intensifs, 6% de placés sous respirateur, et moins de 1% sont malheureusement décédés.

Suite à l’apparition du variant Delta, il y a eu 164 hospitalisations recensées pendant un mois et demi. 23% des enfants et adolescents ont été admis en soins intensifs. 10% placés sous respirateur. Et moins de 2% sont malheureusement décédés. Il est force de constater que les différences entre les deux périodes ne sont donc absolument pas significatives statistiquement.

Publicité

>>> À lire aussi : Covid-19 : Cette bonne nouvelle qui redonne espoir

Source : FuturaSciences