Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le FBI arrête un homme qui a envoyé un tweet qui a provoqué une crise d’épilepsie

Publié par Nicolas F le 22 Mar 2017 à 8:50
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une première, le FBI a arrêté un homme qui a envoyé des tweets qui ont provoqué des crises d’épilepsie à un journaliste. L’homme visiblement en colère contre les positions politiques du journaliste, lui envoyait intentionnellement des messages qui pouvaient lui provoquer des crises.

Il a payé pour ses messages anti-Trump

Kurt Eichenwald est un journaliste américain de 55 ans qui a publiquement affirmé sa position anti-Trump. Il a aussi révélé à plusieurs reprises qu’il souffrait d’épilepsie. Il n’en fallait pas moins pour qu’un de ses opposants politiques décide de lui envoyer un tweet piégé : « Tu mérites des crises pour tes messages », suivi d’une image stroboscopique. John Rivello, 29 ans a fini par être démasqué. Après une enquête de plusieurs mois, le FBI a réussi à retrouver qui se cachait derrière le pseudo Twitter de @jew_goldstein.

Kurt est invité sur un plateau télé pour parler de son soutien à Hillary Clinton (Capture d’écran)

D’autres ont imité l’acte délictueux

Certains messages animés peuvent provoquer des crises, comme le GIF sous forme de stroboscope qu’a envoyé Rivello à Eichenwald. Ensuite, des dizaines d’autres tweetos qui ont trouvé cela drôle, ont aussi envoyé des tweets malveillants. Au total, il aurait reçu une quarantaine de tweets piégés. La justice prend cette affaire très au sérieux et compare ces tweets à des lettres piégées. En effet, les crises ont provoqué un léger handicap au niveau de la parole et de sa main gauche, pendant plusieurs jours.

0