Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Pfizer et variant Delta : une nouvelle inquiétante vient de tomber

Publié par Lucas le 01 Août 2021 à 9:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Israël avait énormément fait parler il y a maintenant plusieurs mois. A cette époque, le pays avait alors vacciné sa population en masse avec le vaccin Pfizer. Plusieurs semaines plus tard, les images faisaient alors le tour du monde. Restaurants, bars ou encore musées remplis de monde : le pays retrouvait, petit à petit, sa vie d’antan. Mais ça, c’était avant. Ces derniers jours, une nouvelle étude Israëlienne explique qu’à l’heure actuelle, la vaccination ne protègerait plus qu’à 39% des contaminations au variant Delta. Est-ce vrai ?

>>> A lire aussi : Israël : malgré 40% de la population vaccinée, l’épidémie repart encore à la hausse…

Israël fait un bilan plus qu’inquiétant de l’efficacité du vaccin

C’est une nouvelle fois bel et bien la preuve que le variant Delta est, de loin, la souche de Covid-19 la plus dangereuse, la plus puissante et la plus sévère. En effet, du côté de l’Israël, le vaccin contre le coronavirus apportait il y a quelques semaines de cela près de 94% de protection contre la contamination par le virus.

Aujourd’hui, la protection serait malheureusement, retombée à 39%. Si beaucoup pourraient se demander la raison de cette possible baisse, et mettre en avant une probable inefficacité du vaccin, d’autres vecteurs ne doivent surtout pas être oubliés.

israel contaminations pfizer terrible bilan

>>> A lire aussi : Covid-19 : mauvaise nouvelle pour les vaccinés

Adieu les formes graves de la maladie !

En effet, quand bien même l’efficacité contre la contamination s’altère, l’empêchement du développement des formes graves de la maladie ne s’atténue quant à lui pas. Et cela, c’est plutôt… une très bonne nouvelle.

Qui dit peu de formes graves, dit, forcément, moins d’entrées dans les services hospitaliers qui, il y a encore moins d’un an, étaient totalement débordées.

Le vaccin est donc bel et bien la source sûre d’une éventuelle sortie de crise face au virus de la Covid-19. Une fois la majeure partie de la population vaccinée et protégée contre les formes graves parfois mortelles, l’immunité collective sera alors rapidement atteinte.

Autrement dit : le retour de la « vraie » vie d’avant.

>>> A lire aussi : Un restaurateur invite les non vaccinés à venir chez lui

Source : Sputnik News
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail