La marque de bijoux LÕU YETU dans la tourmente après des témoignages d’anciens employés

Publié par Lucie B le 20 Jan 2021

La marque de bijoux made in France, LÕU YETU est dans la tourmente après des dizaines de témoignages accablants relayés par le compte Instagram Balance Ta Start-Up. Des anciens employés et stagiaires dénoncent les conditions de travail au sein de l’entreprise et les pressions qui y seraient exercées.

LÕU YETU

À lire aussi : OSS117 : La nouvelle bande-annonce du film, jugée « raciste » fait scandale (Vidéo)

LÕU YETU, une marque française et féminine

Créé en 2015, la marque de bijoux française LÕU YETU met en avant de multiples engagements. Elle prône l’entrepreunariat féminin, avec une équipe composée à 90 % de femmes. La marque promet également des bijoux français, de qualité, garantis un an et avec des prix accessibles. De plus, LÕU YETU s’engage dans des associations et des projets pour les femmes et la planète. Tous ces engagements attrayants sont affichés sur la page Instagram de la marque, qui compte 606 000 abonnés. 

Une vraie success-story pour cette Start-up française qui cartonne sur les réseaux sociaux depuis plusieurs années. LÕU YETU est ce qu’on appelle une « Instabrand ». Seulement, depuis mardi 19 janvier, des témoignages accablants de la part d’anciens employés de LÕU YETU sont postés sur un compte Instagram qui vise à dénoncer les abus dans les Start-up, Balance Ta Start-Up.

Des dizaines de témoignages glaçants sur des conditions de travail supposées scandaleuses

Sur une story instagram créée par Balance Ta Start-Up, sur la marque LÕU YETU,  les témoignages s’enchaînent et se ressemblent.  Les accusations sont accablantes envers les promesses qui ne seraient pas tenues et sur le prétendu comportement de la fondatrice de la marque. Ces témoignages affirment que les bijoux ne proviendraient pas de France, mais d’Asie. « Elle stipule une production 100% française mais les bijoux viennent d’Asie pour la plupart (made in France annoncé car il y a juste un fermoir rajouté sur une chaine) ».

témoignage-LÕUYETU

L’ensemble des témoignages sur LÕU YETU aborde les conditions de travail au sein de la marque. Humiliations, démissions, mise au placard et licenciements abusifs seraient monnaie courante.« En moyenne, les gens ne restent pas plus de 6 mois, aucun respect pour l’humain, il y a un réel harcèlement moral, les horaires sont à rallonge, la charge de travail toujours plus intense. »

témoignage-LÕUYETU

Ils décrivent également la fondatrice, comme une personne tyrannique, qui ferait vivre un enfer à ses employés. « Elle m’a empêché de dormir tous les dimanches, elle envoyait des mails dimanche à 22h pour la réunion de lundi matin. Elle a enclenché la dépression chez une employée, elle en a harcelé une autre… » 

témoignage-LÕUYETU

Ce ne sont pas les seules accusations présentes dans les témoignages. LÕU YETU ne payerait pas ses prestataires, embaucherait selon le physique, ses employés. Durant le premier confinement, les salariés auraient été mis au chômage partiel mais auraient eu l’obligation de travailler. De nombreux anciens employés de la marque LÕU YETU ont accepté de témoigner, mais seulement sous couvert d’anonymat par peur des représailles de la part de la fondatrice qui serait une habituée de l’intimidation.

témoignage-LÕUYETU

Pour l’heure, aucune action en justice n’a été engagée  à l’encontre de la marque qui ne s’est pas encore exprimée suite à ces témoignages. La fondatrice a désactivé son compte Instagram.

 

À lire aussi : La photo de cette femme en bikini provoque un véritable scandale ! (vidéo)

Source : Balance Ta Start-Up
0