Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Ce masseur voyeur cachait des caméras quand il massait des femmes presque nues

Publié par Nicolas F le 28 Juin 2017 à 13:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce masseur anglais a fait ce que tout le monde redoute lorsqu’il se laisse aller dans les mains d’un professionnel. Alors que des patientes se faisaient masser, parfois nues, il les filmait en cachant une caméra dans une horloge. Le jury ne l’a pas épargné puisqu’il a écopé d’une peine de 3 ans d’emprisonnement.

Publicité

 

Il se défend de la nature des enregistrements

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Matthew Yates, 38 ans, est un ancien soldat de l’Armée de l’air britannique. Il s’était reconverti dans le massage, après avoir terminé sa carrière militaire. Ses victimes avaient totalement confiance en lui et se laissaient aller, alors qu’en réalité il abusait de la situation en les filmant à leur insu. Pour se défendre devant la Cour de justice de Nottingham, il a prétendu avoir filmé ses patientes au cas où l’une d’entre elles décidaient de l’attaquer en justice. Selon lui, les films auraient permis de justifier que tous ses attouchements étaient d’ordre professionnel. « Les enregistrements étaient réalisés dans le but de me protéger. J’avais peur, à cause de la nature de certaines demandes, que mes gestes puissent être mal interprétés et je voulais avoir une trace factuelle de ce qui s’était passé ».

Publicité

Matthew Yates arrive au tribunal pour écouter son verdict (NTI)

La justice n’a pas écouté ses explications, il va en prison

Mais le jury n’a pas cru en ses explications. Il a été reconnu coupable de voyeurisme et de trois autres chargement d’ordre sexuel comme le harcèlement ou l’agression. Le greffier a expliqué la décision en précisant que la Cour le voyait comme un prétendu masseur. « J’ai pris en compte l’impact qu’a eu votre comportement auprès des victimes. Et il a eu, selon moi, un réel impact auprès de l’ensemble des victimes. Vous vous les avez trompées, vous les avez prises pour naïves et elles sont choquées. Vous avez pris leur dignité. ». Le juge l’a inscrit à vie dans le registre des agresseurs sexuels, comme c’est de vigueur au Royaume-Uni.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN