Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

La nourrice qui droguait les enfants pour partir bronzer ! (vidéo)

Publié par Jeanne Tilly le 16 Mar 2018 à 7:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

January Netherlin, femme et « nourrice » de 32 ans, a été condamnée à 21 ans de prison pour un acte tout à fait inhumain. Découvrez ses horribles activités dans notre article et le visage de cette femme dans notre vidéo.

 

Une nourrice dangereuse, des enfants de 6 mois à 4 ans

 

Un tribunal présent en Oregon (Etats Unis) vient de condamner January Netherlin à 21 ans et de prison pour avoir drogué et maltraité des enfants que les parents lui confiaient.

 

Son comportement consistait à abandonner les enfants et les oublier tandis qu’elle allait faire du shopping ou encore bronzer. Dénoncée à la police par son entourage, January n’était en fait pas diplômée et avait une garderie de manière illégale. Et cela depuis plus de 4 ans.

 

Après que les deux « proches » de la jeune femme aient averti la police, les autorités ont alors surveillé la nourrice. La police a alors constaté que January Netherlin quittait la résidence alors que les enfants étaient toujours à l’intérieur. Tandis que les enfants étaient seuls, January allait faire une séance de bronzage ou encore allait faire du shopping.

 

Mais pour qu’il n’arrive « rien » aux enfants sans surveillance, elle leur administrait de la mélatonine. Connu aussi sous le nom d’ « hormone du sommeil ». La jeune femme avait demandé aux parents de ne pouvaient pas venir entre 11 heures et 14 heures. Afin qu’il n’y ai plus de trace du médicament.

 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Maltraitance auprès des enfants

 

En plus de les droguer, January Netherlin avait aussi été violente avec certains des enfants quelle gardait. « L’un avait été gravement brûlé avec un biberon », « un autre bébé avait été secoué ou frappé, au point d’avoir de graves blessures à la tête ».

 

Lorsqu’elle s’est exprimée, la nourrice a affirmé : « J’aimais tous les enfants de ma garderie, et je pense qu’ils m’aimaient aussi et qu’ils aimaient être avec moi pendant la semaine. »

 

Source : Le Parisien