Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Ce pasteur anti-gay qui parle de vengeance de Dieu a été victime d’une catastrophe naturelle

Publié par Nicolas F le 31 Juil 2017 à 8:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le politicien, lobbyiste et prêcheur chrétien Anthony Perkins est bien connu en Amérique pour ses positions ultra-conservatrices en ce qui concerne la famille. Il revendique sa position ferme anti-gay et va jusqu’à dire que les homosexuels sont la cause des catastrophes naturelles qui s’abattent dans le monde, puisqu’il s’agit de la vengeance de Dieu à leur égard. Mais la nature en a décidé autrement pour Tony Perkins qui a connu un événement, qui si on suivait ses théories, nous amènerait à nous poser bien des questions à son sujet.

La suite après cette publicité

 

Dieu se serait-il vengé sur sa maison ?

La suite après cette vidéo

Anthony Perkins est le président du Family Research Council, un groupe de lobby anti-gay. Il déteste tellement les homosexuels qu’il prétend que Dieu va les punir. Selon lui, les homosexuels seront anéantis un à un par des catastrophes naturelles. Mais devinez ce qui est arrivé à sa belle maison du sud de la Louisiane alors que des pluies torrentielles tombent dans la région ? Elle a été complètement inondée, ensevelie sous les coulées de boue et les eaux sales. Bien sûr, il n’est pas bon de se moquer du malheur des autres, mais c’est tout de même ironique de voir que la nature lui a joué un mauvais tour.

La suite après cette publicité

(Huffington Post)

(Tony Perkins/Facebook)

C’est une exception, Dieu n’y était pour rien…

Deven Green, une humoriste canadienne connue pour son personnage caricatural de Betty Bowers, une chrétienne conservatrice, s’est moquée de lui sur Twitter : « Cher Tony Perkins, le Seigneur a détruit votre maison dans une inondation ? Vous savez ce que vous êtes si on fait l’analogie avec Noé ? ». Dans l’émission de radio qu’il anime, Tony Perkins a, quant à lui, qualifié ce qui lui était arrivé de catastrophe « aux proportions bibliques ». Il a précisé que lui et toute sa famille avait dû vivre dans une caravane pendant 6 mois, en attendant que la maison puisse être réaménagée. Mais il a aussi expliqué à l’antenne que cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’une punition de Dieu car il n’y avait pas de gays sous son toit. Par contre, cela a servi « d’incroyable exercice spirituel qui a permis de passer à un niveau supérieur sur le chemin qui mène à la grâce du Dieu tout puissant ».

 

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.