Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Affaire Lola : Le racisme comme mobile ? L’avocat de la suspecte s’indigne

Publié par Victor Adan Vergara le 20 Oct 2022 à 13:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 15 octobre dernier, la jeune Lola, 12 ans, disparaissait. La principale suspecte est Dahbia B. Une jeune femme algérienne de 24 ans. Très vite, certaines personnes affirment que cela pourrait être un crime raciste. L’avocat de la suspecte est monté au créneau et demande à ce que cessent les « mésinformations » .

À lire aussi : Affaire Lola : Le chauffeur VTC qui a conduit la suspecte le soir de la disparition de l’adolescente raconte cette course « étrange »

Dahbia B, 24 ans, a été mis en examen ce lundi pour me*rtre et v*ol aggravé sur mineur. Elle est en détention provisoire. Pour l’instant, aucune circonstance aggravante liée au racisme n’a été retenue dans l’enquête.

La droite et l’extrême-droite réagissent à l’affaire Lola

Et pourtant, au vu des circonstances de la disparition de la jeune Lola et des origines algériennes de Dahbia B., certains parlent d’un crime raciste. Les partis de droite et d’extrême-droite reprochent au gouvernement un laxisme vis-à-vis des immigrés irréguliers sur le territoire. Dahbia B. était sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF).

Le député Les Républicains, Eric Pauget et la députée Rassemblement National, Marine Le Pen, accusent le gouvernement d’avoir une part de responsabilité dans ce drame. Eric Zemmour, le président du parti Reconquête, a quant à lui parlé de « francocide » . Un terme introduit par Eric Zemmour lui-même lors qu’il s’exprimait sur l’affaire Samuel Paty sur Twitter : « L’exéc*tion de Samuel Paty n’est pas un fait divers, un accident ou l’acte d’un fou. La m*rt de Samuel Paty est un francocide » .

À lire aussi : « Nous devons évidemment faire mieux » : Olivier Véran reconnait l’erreur du gouvernement dans l’affaire Lola

Un appel à cesser les « mésinformations »

À propos de la récupération politique de l’affaire Lola par l’extrême droite, Dominique Sopo, président de SOS racisme s’est indigné sur Franceinfo. Il parle « d’indécence totale » . L’avocat de Dahbia B., s’est aussi indigné hier et appelle à cesser les « mésinformations, voire les mensonges » .

Ce dernier, lors d’un point presse au tribunal judiciaire de Paris, dément totalement la rumeur qui laisse entendre que le mobile serait un mobile raciste. « Le débat ou la récupération politique (…) qui découlent de cette rumeur » , l’avocat Me Silva, ne souhaite pas s’y pencher. Lui, qui se présente comme un « modeste avocat ». Selon ses dires, le mobile du racisme « n’a jamais été envisagé » et il est « faux » .

Dahbia B., irresponsable pénalement ?

Finalement, l’avocat a souhaité rappeler que certaines bêtises ont été entendues sur des plateaux de télévision. Il assure qu' »il existe un certain nombre d’infractions particulièrement graves qui encourent la réclusion criminelle à perpétuité incompressible » . C’est-à-dire, sans possibilité de sortir de prison. Il souligne ainsi : « l’infraction qui est précisément reprochée à ma cliente appartient à l’une de ces qualifications » .

Lola suspecte Affaire fait divers

Il a aussi souhaité rappeler qu’une personne déclarée irresponsable pénalement « peut passer l’intégralité de sa vie dans un hôpital psychiatrique » . Dahbia B. passera une ou plusieurs expertises psychiatriques lors de l’instruction. Cela permettant de déterminer si l’accusée était pleinement consciente de ses actes.

À lire aussi : Incroyable Talent : Un numéro qui rappelle l’affaire Lola scandalise les téléspectateurs

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0