Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le prince du Danemark, recalé d’un bar australien, car il n’avait pas ses papiers sur lui pour prouver qu’il est majeur !

Publié par Charlene le 25 Août 2017 à 10:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le prince Frederik, recalé d’un bar australien !

La suite après cette publicité

Une anecdote qui devrait vous faire sourire, j’en suis certaine. Et pour cause, Frederik, le prince du Danemark, s’est vu recalé d’un bar par plus tard que cette semaine. Le prince héritier se trouve en Australie pour participer à la course de voilier « Hamilton Island Race Week ». Alors qu’il souhaitait commander un verre de rhum bien mérité au Jade Buddha Bar, à Brisbane, l’entrée lui a été refusée. Le motif ? Monsieur Frederik André Henrik Christian af Glücksborg, prince héritier du Danemark, n’avait pas ses papiers. Le videur l’a donc empêché de rentrer dans le bar, car il ne pouvait pas prouver qu’il était majeur. Heuuu…

La suite après cette vidéo
prince du danemark

7 gardes du corps viennent à sa rescousse

Bon, je ne dis pas qu’il a une tête de vieux le prince Frederik, mais quand même. On voit bien qu’il n’a plus 20 ans. Ce sont donc sept de ses gardes du corps qui sont venus l’aider à prouver son âge et son identité. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le prince met les pieds en Australie. Il est tout de même marié à la princesse Marie, citoyenne australienne. Mais pour cette fois-ci, sa femme a préféré rester au Danemark avec leurs deux rejetons. L’occasion pour le prince de se faire une virée entre copains pour faire les bars de Brisbane… ou pas du coup.

La suite après cette publicité

https://www.instagram.com/p/BMXTFs6BE-n/

Crédit photo / photo à la une : Tim Rooke/REX Shutterst/REX/SIPA

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.