Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Attention ! Ces nouveaux radars provoquent la colère des automobilistes…

Publié par Eugenie le 17 Oct 2019 à 13:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec près de 700 000 conducteurs français non assurés selon les autorités, l’Etat souhaite réduire considérablement le nombre de personnes conduisant avec un véhicule sans assurance. Désormais, les radars peuvent détecter si la personne flashée est bien assurée ou non.

Publicité
Il a été flashé à 696km/h avec une Opel Astra !

Le fichier des assurances est désormais systématiquement consulté. Photo d’illustration

Que ce soit pour une contravention liée à une infraction d’excès de vitesse ou à un franchissement de feu, le fichier des assurances est désormais systématiquement consulté. Créé par une loi de 2016, ce ficher avait tout d’abord été testé à Paris et en région parisienne. Désormais, ce mécanisme est appliqué dans tout l’Hexagone, a affirmé mardi 15 octobre 2019 la Délégation à la sécurité routière , repris par Le Parisien.

« Ce fichier est accessible par les forces de l’ordre, lors des contrôles au bord des routes avec interception, mais également par les officiers de police judiciaire du Centre automatisé de constatation des infractions routières » , est-il écrit dans le communiqué de presse.

La Délégation interministérielle à la sécurité routière espère bien sensibiliser les conducteurs aux risques qu’ils encourent à ne pas assurer leur véhicule. Selon l’établissement, 700 000 personnes sont dans cette situation. En 2018, en France, 175 personnes sont mortes dans un accident impliquant un véhicule sans assurance, soit 5% de la mortalité routière.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

>>> À lire aussi : La France va tester des nouveaux radars vidéo qui captent plusieurs informations à la fois

Une amende forfaitaire de 500 euros pouvant aller jusqu’à 7 500 € s’il y a récidive

« Dans un but de prévention » , les automobilistes flashés recevront, dans un premier temps, « des courriers de prévention » pour les inciter à régulariser leur situation.

Publicité

« Lorsqu’il sera jugé opportun de mettre fin à cette opération de prévention, les propriétaires des véhicules non assurés recevront, à la suite de l’avis de contravention pour l’excès de vitesse ou le franchissement de feu, un avis d’amende forfaitaire délictuelle«  ,  souligne la Délégation interministérielle à la sécurité routière.

Si un automobiliste roule avec un véhicule non assuré, il pourra recevoir une amende forfaitaire de 500 euros (minorée à 400 euros pour un règlement dans les 15 jours ou majorée à 1 000 euros au bout de 45 jours), lors de la première constatation de l’infraction. En cas de récidive, l’amende peut aller jusqu’à 7 500 euros. S’ajoute à cela des peines complémentaires décidées par le tribunal comme l’annulation du permis de conduire avec interdiction de le repasser ou encore la confiscation du véhicule.

>>> À lire aussi : Un homme court si vite qu’il se fait flasher par un radar (VIDEO)

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN