Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Rencontre Macron / Poutine : l’immense table enfin expliquée !

Publié par Justine le 11 Fév 2022 à 13:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La rencontre entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ne s’est pas passée comme prévu. La photo des deux hommes, chacun assis à l’extrémité d’une immense table en marbre de 5 mètres, a fait le tour du monde. Nous avons enfin l’explication à ce tête-à-tête si particulier.

Emmanuel Macron table

BFM TV

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron face à Vladimir Poutine : Que retenir de leur rencontre au sommet ?

Emmanuel Macron mis à distance pour cette raison

Emmanuel Macron est arrivé lundi au Kremlin afin de rencontrer Vladimir Poutine et ainsi trouver des solutions pour éviter un conflit en Ukraine. Leur tête-à-tête de 6 heures, a été immortalisé par un cliché qui a fait le tour du monde. Non pas pour cet entretien attendu, mais parce que chaque Président était assis à l’extrémité d’une table de 5 mètres de long, selon les souhaits du Kremlin.

Même si les gestes barrières sont respectés, le chef de l’État français a été mis à distance, car il ne s’est pas soumis à un test PCR à son arrivée au Kremlin. Des sources de l’Élysée sont unanimes : « On savait très bien que ça voulait dire pas de poignée de main et cette longue table. Mais on ne pouvait pas accepter qu’ils récupèrent l’ADN du président », relate Reuters.

>>> À lire aussi : Tests PCR ou antigéniques à répétition : Quel est le risque pour votre santé ?

Emmanuel Macron trouve le protocole russe « inacceptable »

L’Élysée a trouvé le protocole sanitaire du Kremlin « inacceptable ». En effet, Vladimir Poutine est très strict afin d’éviter toute contamination. On apprend que les «  Les conditions protocolaires permettant un entretien entre les deux chefs d’État avec une distanciation moindre (contact avec serrage de mains et table plus petite) imposaient un protocole sanitaire qui ne nous paraissait ni acceptable ni compatible avec les contraintes d’agenda ».

De fait, en plus d’Emmanuel Macron, le Premier ministre hongrois, Viktor Orban et le président iranien, Ebrahim Raïssi n’ont pas pu l’approcher. Pourtant, le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïv a été autorisé à lui serrer la main et s’asseoir à ses côtés. Pour beaucoup, il s’agit d’un « message diplomatique ».

>>> À lire aussi : Vladimir Poutine : salon de pole dance, casino… son palais délirant affole la Russie !

0